Les deux écoles

23/04/2015 , In: Vie de Maman
0
ardoise

Source : Pixabay

Il y a huit ans, je me suis retrouvée confrontée au grand saut pour WonderBoy. Il allait à l’époque en halte-garderie et du haut de ses deux ans et de sa grande soif intellectuelle, il s’ennuyait ferme là-bas. A l’époque je ne pensais pas du tout IEF, c’est tout naturellement que j’ai pensé le mettre à l’école. Naïvement, j’ai parlé de ce projet à la directrice qui m’a sorti tout de suite : “surtout, ne le mettez pas à l’école J. !“. Cette école est l’école publique dont nous dépendons. Je ne suis pas originaire de ma ville que j’ai rejointe en 2005. Alors j’ai pensé à mon enfance et au fait que moi, j’avais fait les deux écoles.

Ecole publique versus école privée : j’ai fait les deux écoles

Jusqu’en fin de CM1, j’étais dans le public. C’était les écoles les plus proches de chez moi à pied, c’est tout simplement ce qui a motivé le choix de mes parents.

CM2 : changement d’école, mon père m’a mis dans une école privée, près de son lieu de travail. Excuse qu’on m’avait donné alors : c’était l’école “avant” le collège où il voulait me mettre ensuite, je me ferai des copines que je retrouverai ensuite. En fait, suite à des problèmes personnels, c’est surtout pour une affaire de sécurité que j’y suis allée.

Ces deux écoles avaient des professeurs dont je garde un excellent souvenir. J’ai acquis les bases mais aussi des notions de respect, les valeurs de la République mais aussi du catholicisme et je n’ai eu affaire qu’à peu de personnes non respectueuses… sauf une maîtresse et un maître… malheureusement 🙁 Respect fut le maître mot de presque tous les professeurs des deux écoles.

Mais dans la cour de récréation, c’était encore un peu la guéguerre. En passant du public au privé, j’ai auréolé de “gloire” auprès de mes camarades (pourquoi, je me le demande encore).

Quand j’ai fait le chemin inverse au collège, j’ai été vite exclue et traité de “sale catho” (alors je ne parlais pas de religion).

Pour les enfants, un choix guidé… par le feeling

Tout en guidant donc WonderBoy sur le chemin de la propreté (sésame pour l’entrée à l’école), j’ai donc mené ma petite enquête dans le voisinage sur les écoles du coin, privées comme publiques car justement je n’avais aucun a priori du fait de mon propre passé scolaire ante sixième (c’est quand même important de le préciser…ce n’est pas le cas pour le collège dont je garde de mauvais souvenirs).

J’ai pris un premier rendez-vous auprès d’une école, près de chez moi. J’ai été accueillie, mon mari, mon fils et moi avec prévenance, avec patience. Le feeling est passé, je savais que je pourrais leur confier mon enfant. Le projet éducatif était proche du mien et des valeurs que nous souhaitions transmettre à nos enfants.

Cette école est toujours celle de mes enfants. En sept ans bientôt, les professeurs ont parfois changé mais l’équipe enseignante est toujours à l’écoute des enfants et des parents. Je pense aussi qu’en écoutant ce que les professeurs ont à nous dire, en sachant se remettre en question d’un côté comme de l’autre, enseignants, parents et élèves, nous bâtissons une relation de qualité dans un seul but : le bien-être de nos enfants.

J’espère trouver un collège et surtout des enseignants avec qui j’aurai ce même feeling. Et oui, la quête reprend cette année puisque WonderBoy entrera en CM2 en septembre.

Public, privé, nous verrons bien où nous conduirons nos pas. Je ne suis pas sectaire, je ne prêche pas le “tout privé” ou le “tout public”. Nous avons la chance de pouvoir choisir même si parfois le budget nous oblige à un choix plutôt qu’un autre.

Tant que je sens de la bienveillance et un cadre autour de mes enfants, ma confiance sera là. Tant que mes enfants seront contents d’y aller, je serais satisfaite.

Apprendre aussi à la maison

Je ne suis pas du tout enseignante, loin de là. J’admire également les mamans pratiquant l’IEF, je ne suis pas assez pédagogue pour cela et pas assez patiente.

Pourtant les mercredis, les soirs et les week-ends, j’aime discuter des passions et des interrogations de mes enfants, j’aime les aider à approfondir leurs centres d’intérêt et leur faire découvrir de nouvelles choses. Cela passe souvent par le biais des activités sportives, culturelles ou en rapport avec la nature ou la cuisine.

WonderGirl pleurait en septembre de ne pas avoir de devoirs le mercredi lol (on en reparle dans deu ans et demi ? ;-))  J’essaie de répondre à ses demandes comme l’apprentissage de l’écriture en capitales, les noms des princesses Disney ou les noms des oiseaux.

Pour WonderKid j’ai découvert le monde des supers héros, j’ai ressorti les planisphères et j’ai approfondi moi aussi mes connaissances sur les planètes et l’univers.

WonderBoy s’est pris de passion pour les minéraux et a décidé de commencer un collection de pierres précieuses et minéraux.

Des centres d’intérêt pas forcément au programme de l’éducation nationale mais qui nourrit leur âme. Une façon de partager avec eux et de me former moi-même, d’approfondir ou de revoir mes connaissances, de découvrir d’autres horizons.

Les voir parler de leurs apprentissages hors système scolaire est très enrichissant pour nous parents. En tout cas, ça m’apporte beaucoup.

 

Et pour finir cette participation aux #jeudiseducation je partage une vidéo avec vous… d’un des chanteurs qui a bercé ma jeunesse… Michel Sardou, l’idole de mon père et qui résume bien qui je suis et ce que je veux pour mes enfants (c’est kitsh mais bon, c’est “ben vrai” ;-))

***************************************************************************************************************************

C’était ma participation aux #jeudiseducation sur le thème “école, IEF”.

macaron-rdv-education-02-exp-200

Ils en parlent aussi :

Ils parlent aussi “éducation” : Le terrible Two

La semaine prochaine, le thème proposé : la non violence éducative.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tu kiffes ? Partages avec tes amis... Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someoneShare on LinkedIn

Retrouves moi sur :

  1. Répondre

    Bonjour,
    pour ma part j’ai aussi connu le public (maternelle, primaire) et le privé (collège, lycée). Et très honnêtement je ne me suis pas sentie bien, que ce soit chez l’un ou chez l’autre!
    Je suis éducatrice de jeunes enfants et j’ai été éducatrice dans une école Montessori pendant six ans. Je suis maintenant la maman d’un petit garçon, je ne travaille plus, par choix, et j’aurai aimé l’inscrire dans une école alternative. Hors, ce n’est pas dans notre budget…Du coup, ce sera l’IEF! Sauf si cela ne lui convient pas :-).
    À bientôt

  2. Pingback: [Les jeudis éducation] Et si on faisait l’école à la maison ? | Poucelimama

  3. J’ai fait personnellement privé et public et il y a du “bon et du mauvais” chez les deux…
    Pas facile de trouver l’école idéale je dirai mais comme tu le soulignes, il faut trouver l’école qui se rapproche de nos propres valeurs.
    Je pense l’avoir trouvé pour Miniplume (enfin du moins pour le moment!)

  4. Pingback: Quelle école pour nos enfants ? #JeudiEducation |

  5. Répondre

    grosses interrogations ici sur l’école, j’ai vu notre école communale se dégrader au fils de années entres mes 2 grands et maintenant c’est un vrai catastrophe pour le petit dernier … nous allons profiter de notre déménagement à venir pour basculer vers Montessori.

  6. Pingback: Un jardin d'enfance d'Education nouvelle (#lecture) - Blog pro allaitement maternel et maternage

  7. Répondre

    Ca me fait chaud au coeur de voir des mamans qui cherchent un cadre chaleureux pour leducation de leur enfant. Perso je nai connu que le public, il y a eu du bon et du mauvais. Par contre j ai beaucoup de mal avec la pedagogie de l enseignement actuel. tous les enfants doivent apprendre au meme rythme sans tenir compte de leurs differences. S ils ne rentrent pas dans les bonnes cases ils sont consideres comme des eleves difficiles ou en difficulté. Je me renseigne donc sur montessori et autres approches..quite a payer du privé autant que la pedagogie corresponde a mes valeurs et a ma vision du monde 😉

    • Répondre

      Je voulais Montessori mais c’est bien plus cher que là où ils vont et surtout, pas tout près de la maison… alors j’ai fait un autre choix mais ils sont tellement contents d’y aller que je ne regrette pas mon choix !

  8. Pingback: Maman, ça sert à quoi l'école ? ★ Twins And Us

  9. Pingback: C’est quoi l’école traditionnelle ?

  10. Répondre

    c’ est ce que je trouve magique dans la pratique de l’IEF : apprendre avec ses enfants! Alors que ma “grande” n’a que 3 ans je m’instruie en même temps qu’elle, je suis devenue plus curieuse… 🙂

    • Répondre

      J’imagine bien ! Mais je crois qu’avec mes trois mômes, l’IEF relèverait plus du parcours du combattant lol

  11. Pingback: [Jeudis éducation] L’école et l’école à la maison que choisir ? | noahdecajou

  12. Répondre

    Comme toi, j’ai été dans le public puis le privé. Public en Corse et en région parisienne. Privé à notre arrivée en Bretagne, j’étais en 5ième. J’ai des merveilleux souvenirs de mes années primaires et collège où j’ai eu la chance d’avoir de supers enseignants. Je n’ai pas vraiment vu de différences entre public et privé.

Un petit mot ?

CommentLuv badge

Valérie

Blogueuse - Rédactrice Web

Les WonderMômes c'est la vie de 3 enfants : WonderBoy, presque 12 ans, WonderKid 8 ans, et WonderGirl, 5 ans. Et de leur WonderMôme de maman, happy 40, de la métropole lilloise, qui travaille, passionnée de lecture, d'écriture, d'éducation, qui veut partager ses trucs, astuces, bons plans et grains de folie.

Reçois mes news !

Sur Facebook

Wondermômes

21 hours 9 minutes ago

Un week-end bien fatigant entre les activités extra-scolaires, les courses, les devoirs et l'anniversaire d'un nouveau mais reboostant et vous ?

Wondermômes

21 hours 10 minutes ago

Pour bien commencer la semaine, je vous parle "lectures" sur le blog avec mes lectures du moment ! https://www.wondermomes.fr/lectures-de-rentree/

Les Jeudis Education

Cette année je…

macaron