une-page-se-tourne

 

Aujourd’hui je suis à la croisée des chemins. Ce soir, une page se tourne. Nous n’aurons pas franchi le cap des 7 ans. Je pars ce soir. Définitivement.

C’est le cœur plein d’angoisses, d’espoirs et d’envies qui bat aujourd’hui dans ma poitrine.

L’angoisse, par anticipation, car ce n’est pas facile de laisser tomber un CDI. L’angoisse de savoir si tout suivra…les demandes, les finances, peur des mauvaises surprises…

L’espoir fou, transmis surtout par WonderBoy qui me soutient à fond, qui croit plus en sa mère, qu’elle en elle-même. L’espoir de vivre de ma plume virtuelle.

L’espoir que mes écrits attirent, soient lus et appréciés..espoir un peu mégalo, je l’avoue !

L’envie de vivre de cette passion de l’écriture que j’ai depuis toute petite. Ma mère répète souvent que je lui avais demandé à m’apprendre à écrire alors que je n’avais pas trois ans. Vantardise, invention ou réalité, je ne sais. Mais je sais les cahiers entiers griffonnés de ma main, mes longues heures de recherche sur un sujet quand j’étais passionnée, mes carnets de note qu’elle jetait régulièrement…

L’envie d’écrire sur le Web, comme je le fais depuis 14 ans, sur divers supports Internet, à titre privé ou professionnel. Mais ne plus faire que ça. Ne plus être Valérie l’informaticienne.

L’envie d’être présente pour mes enfants, me poser, profiter d’eux, enfin, moi qui me suis parfois noyée dans le travail « ailleurs » quand la vie m’amochait…

L’envie de renouer avec moi, sans le fard de la maternité, retrouver la Valérie d’avant, ses rêves, ses envies, sa sérénité que j’ai tant de mal à retrouver.

Renouer avec moi, être pleinement là pour eux…voilà le chapitre que je veux commencer à écrire en 2014.

Seras-tu là ?

Module de commentaire Facebook.