Aujourd’hui c’est la journée des droits de la femme. Sincèrement, je ne pensais pas qu’une telle journée serait encore indispensable en 2021. J’ai 45 ans et je ne nie pas les progrès réalisés au cours des dernières décennies. Pourtant nous sommes encore mal loties. Nous nous prenons des réflexions, des clichés, des stéréotypes.

Il faudrait, c’est vrai, faire évoluer notre société sur le sujet et en profondeur. Mais j’avoue, à 45 ans, je suis blasée. Alors j’oeuvre à mon niveau, par l’éducation de mes enfants.

Vous le savez, je suis mère de deux garçons et d’une fille. Alors oui ils sont élevés pareil mais en même temps différemment. Différemment car nous, parents, avons évolué. Nous avons nous même évolué par rapport aux nouveaux parents que nous étions en 2005. Différemment aussi, non pas parce qu’ils sont de sexes différents. Non ! De mêmes valeurs nous guident, socles de leurs trois éducations mais nous nous adaptons à l’enfant qui est face à nous.

Le respect entre eux et envers les autres et le monde reste fondamental. Nous apprenons à tous que chacun peut avoir l’apparence qu’il veut. Mes fils ont les cheveux longs, oui et alors ? J’entends pourtant des réflexions même de garçons plus jeunes qu’eux sur le sujet « ben alors tu veux ressembler à ta soeur ? ».

Nous apprenons à tous qu’ils pourront être parents au foyer quel que soit leur genre, qu’ils pourront être soldats qu’ils soient fille ou garçon, qu’ils ont le droit de montrer leurs faiblesses mais aussi de se relever et d’être fort(e)s, qu’ils peuvent être ceux qu’ils ont envie d’être. Leurs droits à chacun, qu’ils soient fille ou garçons est d’avoir ce qu’il leur revient de droit. le droit d’être libres, de choisir leur vie et de ne pas être enfermés dans des stéréotypes, de faire les mêmes études, d’avoir le même salaire qu’une personne d’un autre genre, d’une autre « race », d’autres croyances que les nôtres, à compétences égales.

Moi, je leur apprends aussi que je suis féministe mais pas au point d’asservir et d’avilir le sexe masculin à tout pris. Hommes ou femmes, la noirceur est présente dans les deux « camps ». Je leur apprends en revanche que c’est main dans la main, à égalité dans leurs forces et leurs faiblesses individuelles qu’ils feront de notre monde, un monde meilleur.

Et toi, cette journée des droits de la femme ?

Module de commentaire Facebook.

Étiqueté dans :