Collège numérique… ça change quoi ?

06/10/2016 , In: Famille
0

Si tu me suis bien, tu sais que mon fils aîné est entré cette année en 6ème. Ce que tu ignores peut-être encore, c’est qu’il est inscrit dans un collège numérique. Depuis deux ans, j’en entendais parler de ces collèges innovants proposant une pédagogie accès sur les nouvelles technologies sans en avoir beaucoup plus. J’ai eu mes premières réponses quand il a fallu choisir son établissement l’an dernier (il est dans une école privé sous contrat). Maintenant que ça fait un mois qu’il y est, je peux dresser un premier bilan et partager quelques informations sur le sujet (et n’hésites pas à poser tes questions en commentaire ;-)).

Collège numérique = 7 heures par jour sur les écrans ?

Quand je parle du temps passé sur les écrans, je ne parle que du temps de classe bien sûr. C’était ma plus grosse crainte, moi qui refuse que mes enfants passent 12h par jour sur la télévision, consoles etc.

Alors, la bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas vrai du tout. WonderBoy me sort souvent que la tablette a été sortie genre 10 mn et même pas à chaque cours et souvent, elle l’est parce que le prof corrige un exercice donné dessus, donne les instructions pour un devoir à rendre.

Bien sûr, je ne parle pas des cours de technologie où, là, l’usage est plus important (mais là, ça se comprend ;-)).

 

Le cartable est-il allégé ?

Oui parce que les livres sont sur la tablette numérique. C’est le gros point positif que j’y trouve, mes épaules se souvenant avec douleur du poids de mon cartable de 6ème. Mon père était tellement outré qu’un soir il est allé trouver le directeur du collège et a posé mon cartable devant lui sur… le pèse-personne de la maison : il faisait plus de 15 kg (sachant que je ne faisais même pas 48 kg ouch).

Donc quand je croise dans la rue ses anciens camarades de CM2 plier sous le poids de leur cartable (c’est encore pire pour les demi-pensionnaires), je suis soulagée pour lui (même s’il se plaint encore d’avoir “trop de cahiers” à porter ;-)).

 

Tous les devoirs se font-ils sur tablette ?

Oui et non 😉

En partie oui car les livres se trouvant sur la tablette, les cahiers d’exercices comme en mathématiques par exemple sont dessus.

Cependant, il doit rédiger ses réponses à la main, sur SON cahier. On n’a pas abandonné l’écriture.

De même, même si j’ai accès à un site en ligne où se trouvent ses devoirs du jour, lui doit les noter à la main dans son agenda.

Par contre, il a des exercices à faire sur la tablette comme par exemple, des mini-vidéos à tourner (son collège proposant en 4ème une filière audio-visuelle, ceci explique peut-être cela).

 

Bon, revenons à nos moutons, si tu m’as bien suivi, je n’ai pas encore développé le “non”. Les trois quarts des matières se sont sur d’autres supports : les arts plastiques par la manipulation et la création artistique, l’éducation musicale par l’écoute d’œuvres (là, c’est à nous parents de choisir le support, numérique ou pas), les langues étrangères par la communication orale (c’est moi qui m’y colle avec lui), le français par la recherche documentaire via le dictionnaire et la rédaction…

 

Quel coût ?

Je ne sais pas comment ça se passe dans les collèges publics (j’ai cru voir qu’il y avait une aide par élève et par enseignant cette année pour les élèves de 5ème, à confirmer par l’un de vous ?).

Par conséquent, privé = assumé par les parents et c’est un sacré budget (ici 500 euros pour un Ipad Air). Heureusement nous l’avions su il y a 1 an et nous avons pu le payer en 4 fois depuis juin.

 

Tablette numérique pour quelles fonctionnalités supplémentaires ?

Grâce à sa tablette il peut :

  • envoyer des emails à ses profs quand il n’a pas compris quelque chose ;
  • discuter avec ses camarades sur un sujet (mais les profs voient toutes les conversations et remettent les gens qui dérivent vite dans le droit chemin);
  • tourner des mini-vidéos ;
  • faire des recherches documentaires sur Google ;
  • améliorer son accent en anglais et en allemand en écoutant des natifs
  • etc

 

Ado geek  = désintérêt pour le reste ?

Alors là, c’est très subjectif et je ne peux parler que pour chez moi.

On veille à ce qu’il ne dépasse pas un quota d’écrans par jour. Il n’a pas le droit à la console les jours d’école, juste 15 mn de téléphone le soir pour répondre aux SMS des copains/famille…

Cette année, je reste à ses côtés, dans la même pièce que lui quand il fait ses devoirs, il me demande de lui faire répéter ses leçons, qu’on fasse les dialogues en anglais et en allemand et je surveille l’utilisation d’Internet dans le cadre de ses recherches. A savoir : tout ce qu’il fait laisse une trace que “voit” son collège. Il n’a pas l’autorisation d’installer une application que celles que lui fournit le collège. Pas de danger qu’il aille faire du Pokémon Go dans sa classe lol.

Le plus remarquable c’est que je vois qu’il n’abandonne pas ses habitudes de grand lecteur : avant il devait se contenter du gros sac de courses que nous ramenons toutes les 3 semaines de la médiathèque, lectures complétées par sa relecture de ses propres ouvrages.

A présent, il a accès au CDI du collège où il va dès qu’il peut (deux midis par semaine et à la place de la permanence quand il y a de la place). Il est d’ailleurs bien connu de la professeur documentaliste lol.

 

Grâce à ses professeurs d’éducation musicale et d’arts plastiques il reprend goût aux arts. Je partage mes centres d’intérêt avec lui, son père aussi et lors des vacances nous multiplions les visites culturelles pour ouvrir son horizon.

 

Mon avis de maman

Donc l’accès aux outils numériques est une chance pour le monde où nous vivons, rares sont les professions où nos enfants n’en auront pas besoin. Et quand on voit que nos séniors sont obligés de s’y mettre pour tout ce qui concerne l’administratif, on sait que c’est un point à ne pas négliger.

Après, c’est comme tout, à nous de rester vigilants, je sais que sur ce point, le collège l’est et ses professeurs aussi.

 

Et toi, tu penses que tes enfants iront dans un collège numérique ? Ou y sont-ils ?

****************************************************************************************

C’était mon #jeudieducation sur le thème “numérique”.

Ils parlent aussi “éducation” :

Organiser une fête d’anniversaire par Maman Moderne Politiquement Incorrecte 
La semaine prochaine, nous discuterons des arts.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tu kiffes ? Partages avec tes amis... Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someoneShare on LinkedIn

Retrouves moi sur :

  1. Pingback: Intelligences multiples : qu'est-ce que c'est ? - Wondermomes

  2. Répondre

    Sur le moment je me suis dit “ouah toute la journée sur un écran” et puis ouf tu n’as expliqué que ce n’était pas ça et pour le coup ça me parle puisque mes filles sont dans une “école à la maison numérique” depuis qu’elles sont petites. 😉
    Du temps sur les écrans qui a grandi au fil des années et pourtant très grande lectrice pour l’une et bonne lectrice pour l’autre.
    En leur ayant appris à gérer leur utilisation du net, elles sont parfaitement responsables et ont beaucoup plus de connaissances que moi dans ce domaine. Quand je cherche comment modifier le code de mon blog ou débloquer mon ordi, c’est elles que j’appelle. 😉
    Bonne journée !

    • Répondre

      Oui c’est pour ça que j’ai écrit ce billet, pour démystifier la chose 😉

  3. La question du collège numérique ne se pose pas mais quand je te lis, je me dis (vu l’utilisation contrôlée) que ça peut être bénéfique (le poids du cartable, quel mauvais souvenir… mon dos s’en souvient encore… on avait à l’époque demandé des casiers pour y déposer nos livres, principal poids dans le cartable et on nous répondait que ça allait se faire… plus de 20 ans ont passé, ma filleule est dans ce collège et rien n’a changé!)
    Miniplume commence à utiliser le numérique à l’école (une petite approche avec jeux éducatifs) et ça semble être cohérent (je veille 😉 ) et à la maison, on limite les écrans au max 🙂

    • Répondre

      Comme ici elle a une heure tous les 15 jours sur tablette numérique et on limite à la maison.

  4. Pingback: La tétine en questions { Jeudi éducation #8 } - La mère instit imparfaite - Le blog d'une maman geek de 5 enfants, instit maternelle vivant à Bruxelles

    • aude
    • 06/10/2016
    Répondre

    Effectivement grand dilemme ! ici en 4ème au collège public dans l’Oise où le conseil général DONNE ou donnait (je pense qu’il arrête : plus assez de sous) une tablette à tous les collégiens de 6ème (privé et public), Ok ce n’est pas un I-pad. Les enseignants l’utilisent ou non. Malheureusement pour nous, son collège n’en profite pas et la tablette sert aux enfants à ce qu’ils veulent chez eux. J’espère que d’autres collèges dans l’oise les utilisent sinon quel argent jeté par les fenêtres.
    Sur le coup, j’ai ralé car je n’avais pas prévu de devoir en plus régir cet outil qui lui appartient et qui en plus n’est pas exploité par le collège. Elle a téléchargé des jeux et visionné des vidéos. Elle a certainement était plus lojn que ce que je lui aurais autorisé mais de temps en temps on en discute (ctrl parental oblige), elle m’explique pourquoi elle veut tel site et quel droit de regard j’aurai dessus… Pas toujours facile
    Sinon mon avis, l’accès au numérique dépend plutôt de ce que les parents autorisent ou non. Ici accès à l’ordinateur familial aux enfants (l’intérêt commence en CM1-CM2) et c’est nous qui expliquons et sélectionnons des sites internet. Les enfants sont naturellement doués si on leur laisse un peu de liberté pour imprimer, faire une recherche. Ma fille (4ème) s’amuse a écrire un livre (autoformation au traitement de texte), insertion de document. Elle essaye et se débrouille pas si mal. Elle m’a d’ailleurs demandé un clavier pour sa tablette en Bluetooth, je ne savais même pas qu’on pouvait.
    Le conseil général de l’Oise offre également un accès à “Bordas aide aux devoirs” (normalement payant) qui est très bien fait. Je teste actuellement des sites pour développer sa compréhension oral d’anglais (gymglish à l’air pas mal et un mois d’essai gratuit). Je pense qu’il y a d’autres moyens de se former au numérique et que l’on n’est pas obligé de passer par un collège privé numérique.
    Après je reste persuadé que tous les parents ne s’investissent pas de la même manière et que très peu de parents du collège public de ma fille connaissent toutes les opportunités que nous apporte le conseil général. L’égalité des chances des enfants dépend surtout des parents et de leur implication dans leur acquisition de compétence.
    Je ne veux surtout pas que vous croyez que je remets en cause le choix que vous avez fait de ce collège car si je suis votre blog c’est que votre approche me plait. Peut-être que en approfondissant le lien sur ces collèges numériques, je découvrirai d’autres intérêts et changerai d’avis
    Enfin numérique ou pas, on en reparlera dans 5 ans, d’ici là l’éducation nationale aura encore changé ses programmes et ses orientations mais nos enfants sont plein de ressources. Ils ont largement le temps de découvrir le numérique et ils l’assimileront à une visite grand V quand ils y seront confrontés. En plus d’ici 10 ans le numérique sera-t-il encore comparable à aujourd’hui….

    Merci encore pour vos partages et vos pistes de réflexion.

    • Répondre

      Merci pour vos informations concernant votre département, ça devrait aider plus d’une personne 😉 Une petite précision : si nous avons choisi ce collège, ce n’est pas parce que c’est un collège numérique mais parce que c’est une petite structure (3 classes de 6ème) où nous avons eu une meilleur feeling avec l’équipe enseignante qu’à l’autre collège (14 classes de 6ème et nous avions déjà le sentiment en tant que parents de n’être que des membres d’un troupeau…).

  5. Bonjour, sacré dilemme l’éducation au numérique pour les enfants… tout est question de mesure encore une fois. il faut les sensibiliser, sans les rendre accrocs, ce qui devient de plus ne plus courant malheureusement. Le modèle des parents joue beaucoup également… Si les parents passent leur soirée devant la télévision, sur leur tablette ou PC, comment peut-on être crédible à leur yeux en leur limitant l’accès.. Est-ce vous en étant blogueuse vous faites bien attention à ne pas vous montrer devant votre écran ?

    • Répondre

      Je ne suis pas accro aux écrans si c’est ce que vous voulez dire. Je suis freelance et blogue en journée, mes soirées et mercredis sont consacrés en priorité à mes enfants.

Un petit mot ?

CommentLuv badge

Valérie

Blogueuse - Rédactrice Web

3 WonderMômes de 12 ans ,8 ans et 6 ans... et 1 WonderMum, une maman du Nord, fan de livres, de cuisine, de zentangles, de Blanche Neige. Bujo addict et Potterhead. Aspire à une vie plus green, plus slow et plus minimaliste (mais y'a du boulot ;-)).

Reçois mes news !

Sur Facebook

Wondermômes

18 hours 24 minutes ago

Sur le blog,

Wondermômes

6 days 18 hours ago

Vous savez déjà que ce que Papa Noël va offrir à vos loulous ? Mes deux derniers ont fait une liste tellement longue qu'il va devoir un sacré choix ! ;-)

Les Jeudis Education

Cette année je…

macaron