Les ados et la nourriture, toute une histoire !

WonderBoy est un ado dont l’appétit m’étonne tous les jours, ou presque. Oui, même si maintenant nous sommes habitués au point de choisir où l’on va déjeuner ou dîner, à l’extérieur comme dans les restaurants asiatiques à volonté, ou autres lieux pour se resservir à souhait, ailleurs il faut prévoir entrée, plat et dessert pour le rassasier, mais la note sera alors salée.

A la maison les parts ont doublées, voire triplées, les ventres sont affamés, l’appétit raffermi, et les placards se vident plus vite qu’avec l’arrivée d’une invasion de fourmis le printemps venu. Loin d’être la cigale, il ne fait pas de chichi, s’il a faim il va dévorer, le pain ou les gâteaux, les fruits ou les restes, tant que c’est à sa portée.

L’appétit serait-il lié à l’âge?

Oui, je peux l’affirmer !

La sensation de faim arrive (ou devrait arriver) lorsque le corps en ressent le besoin. A la puberté, les hormones travaillent et la croissance explose la garde robe, qu’il faut changer plus qu’à souhait. La preuve en est le front garni de protubérances plus ou moins visibles de nos chers ados. Celui-ci devient donc vorace, et s’il l’on de fait pas attention, il va se tourner sur le gras, le sucré et le salé ! En gros les aliments et les produits que la grande consommation marketing commerciale nous force à avaler sans rechigner. Et les ados kiffent cela ! Hamburgers, Chips, Frites et autres Snacks ont la côte chez eux. On ne pourra leur jeter la pierre, ce n’est pas forcément mauvais mais seulement si c’est bien fait.

Si l’on n’y fait pas attention, ils pourraient garder le pli pour le reste de leur vie. Chez nous point de sottises, nous veillons au grain et les repas sont variés, riches en fruits et légumes et bien préparés. D’ailleurs cela lui plait, plus qu’à son frère qui ne fait que rechigner, mais ceci est un autre sujet.

Manger mais pas n’importe quoi

Je le dis et le répète, il faut faire attention mais aussi savoir lâcher la bride. Car par expérience, de trop priver la nuit les petites souris rappliquent (ou les grosses). Et c’est sans discrétion qu’on entend leurs pas descendre pour se restaurer de tout et de rien, ce qui traîne ou pas, tant que l’appétit est restauré.

Glucides, lipides, vitamines et minéraux, tout doit bien être donné, sans ordre mais variés.

Rendez-vous sur Hellocoton !
(Visited 21 times, 1 visits today)

Commentez sur Facebook

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.