Savoir dialoguer, écouter et savoir se taire aussi

11/05/2017 , In: Education
0

Quand je suis devenue maman, je ne pensais pas que la maternité serait si difficile. J’ai cru naïvement que l’amour suffirait. S’occuper d’enfants, c’est évoluer sur le fil du rasoir, se réinventer sans cesse et s’adapter en continu. Du moins, en ce qui concerne mes enfants. J’en ai retenu surtout trois éléments, c’est mon crédo : savoir dialoguer, écouter et savoir se taire aussi.

 

Dialoguer, l’élément indispensable.

 

Pas facile parfois de se mettre à leurs hauteurs, de les comprendre aussi. Il suffit parfois de dialoguer pour que les situations s’apaisent. Le hic, c’est que ça prend du temps et le temps est souvent une monnaie rare et précieuse dans nos vies de parents, encore plus quand il faut jongler avec une fratrie survoltée.

Mon moment préféré pour discuter, c’est au moment du rituel du coucher. En tête à tête, c’est plus simple. Il faut juste que j’arrive certains soirs à garder mes yeux ouverts (hahaha).

La conversation coule souvent de source avec mon aîné. Ça l’est moins avec le deuxième, moins pipelette que son aîné. Quant à la miss, elle a encore un peu de mal à révéler ses petits secrets, elle est aussi réservée.

Quand je joue à la super maman, j’arrive à rester calme, à appliquer quelques techniques type CNV.

C’est dans leur chambre que le dialogue passe le mieux, surtout avec le grand qui joue facilement au bras de fer quand il y a un public…

 

Mais il y a aussi ces soirs où je ne tiens plus debout, où le dialogue est difficile de part et d’autres et où je quitte un enfant en colère (et je vais dans mon coin à culpabiliser avant de recoller les pots cassés). Là je cherche encore la technique miracle pour ces soirs difficiles….

 

L’écoute active un outil bien pratique

Quand j’ai suivi ma formation Faber et Mazlish, j’ai découvert cet outil bien pratique pour dénouer les conflits ou laisser exprimer les émotions.

Là encore il faut être soi-même dans le bon état d’esprit mais ça donne des résultats étonnants.

Ne pas interrompre, laisser les silences s’exprimer, reformuler sans diriger ses réponses, être empathique et bienveillant, voilà quelques unes des choses à pratiquer avec l’enfant.

 

Savoir se taire aussi

 

Nous les parents, on parle trop ! On anticipe, on décrypte, on conseille, on imagine parfois à tort et à travers. Ça part souvent d’un bon sentiment (ou d’une bonne dose de stress les mauvais jours).

Mais j’ai remarqué que les jours où je parlais moins, tout allait beaucoup mieux (et pourtant je ne suis pas une bavarde mais je démarre souvent au quart de tour – ha maudit défaut !).

 

Bref, pas toujours facile de communiquer avec ses enfants ! Et toi tu as des astuces à me donner ?

 

***********************************************************************************************************

 

Ma participation à mon rdv les #jeudiseducation sur le thème “dialogue et écoute”.

Autre participation :

La semaine prochaine sera encore axée sur le langage puisque nous discuterons “mensonges”.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tu kiffes ? Partages avec tes amis... Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someoneShare on LinkedIn

Retrouves moi sur :

  1. Répondre

    J’essaies de me taire le plus possible et quand ça s’emballe je les prends dans mes bras! Mais tu as raison ce n’est pas facile d’être parents … le plus dur métier du monde et ce qui marche avec l’un ne marche pas forcément avec l’autre on est toujours sur le fil. bises

  2. Répondre

    Effectivement parfois il faut apprendre aussi à se taire… pas toujours facile et encore plus important lorsque l’enfant est un ado ! Il a aussi besoin d’espace sans nous, y compris pour gérer ses chagrins autrement. Etre parent, c’est finalement devenir plus ou moins équilibriste. 🙂
    Bonne journée !

  3. Répondre

    Oui, je crois que parfois je devrais apprendre à me taire 😉
    Tu as raison

  4. Ha oui ici aussi parfois je démarre au quart de tour, c’est plus fort que moi! Masi bon, je me soigne.; du moins j’essaie ;). PAs toujours facile mais bon on essaie tout comme toi. Bel article :*

  5. bonjour
    je n’ai pas vraiment de conseils, c’est tellement compliqué ça dépend de tellement de choses 🙂

Un petit mot ?

CommentLuv badge

Valérie

Blogueuse - Rédactrice Web

Les WonderMômes c'est la vie de 3 enfants : WonderBoy, presque 12 ans, WonderKid 8 ans, et WonderGirl, 5 ans. Et de leur WonderMôme de maman, happy 40, de la métropole lilloise, qui travaille, passionnée de lecture, d'écriture, d'éducation, qui veut partager ses trucs, astuces, bons plans et grains de folie.

Reçois mes news !

Sur Facebook

Wondermômes

1 day 4 hours ago

Hier soir, c'était réunion de rentrée, l'une en 5ème, l'autre en CM1, on s'est donc divisé. Le bilan ? Encore heureuse de leurs écoles ! WonderBoy va travailler toute l'année sur des projets en développement durable (qui fait écho à mon envie de minimaliste, d'une vie plus green). Quant à WonderKid, il a l'air d'avoirr une maîtresse qui a l'air géniale (pratique de l'écoute active et écoute des sentiments, yoga deux fois par semaine etc) <3 Et vous, quel ressenti au bout de 3 semaines de classe ?

Wondermômes

1 day 4 hours ago

Une nouvelle catégorie arrive sur le blog, je vous parlerai déco, organisation etc dans la rubrique Maison ! Voici le tout premier billet :

Les Jeudis Education

Cette année je…

macaron