Message personnel

29/01/2016 , In: Vie de Maman
1

Je n’aime pas cette mère que tu es. Voilà c’est dit. Oui je sais, je suis exigeante, perfectionniste, un peu la tête dans les nuages, dans un idéal. Je suis de la génération des super héros et Wonder Woman ne doit pas être étrangère à l’affaire. Vraiment ? Il n’y a pas que cela.

Il y a ces moments de malaise, tu sais, quand on sait qu’on agit envers et contre nos valeurs mais que les agissements et le verbe sortent tout seuls comme un poison.

Il y a la société, cette pression sociale à l’uniformisation qui pointe tes lacunes maternelles… je pense que certains pointent ces lacunes pour fermer plus facilement les yeux sur les leurs.

Mais c’est vrai qu’il y a aussi ces moments de grâce, sans tourments, apaisés où la mère que je vois est celle que je veux. Je le sais tu veux changer et depuis tant d’années. Je sais que tu as évolué en mieux… mais quand je vois les tourments de ta progéniture, j’ai envie d’être violente envers toi… et parfois je me dis “à quoi bon ?”. Les réflexes ont la vie dure et ton cuir est tanné, pas encore usé c’est vrai. Mais tu as perdu l’innocence de la jeunesse à présent. L’insouciance aussi.

Il y a aussi ces moments presque absurdes où tu rêves de leur faire connaître, vivre ton enfance pour qu’ils voient comme elle était belle.

Moins de jouets, pas de vacances mais de la nature, des animaux, de la patience parentale en barre. Pourquoi n’as-tu pas su transmettre complètement tout ça ?

Et tu oscilles entre enthousiasme des lectures, apaisement de la méditation et tu les retrouves plein de bonne volonté… puis leurs pleurs, la fatigue, le quotidien, les milles demandes à gérer, les soucis, tout ça te retombe dessus et ta patience, la bonne volonté finissent par s’envoler…

Puis c’est la soirée à ruminer, à s’en vouloir de ne pas avoir assez de volonté pour tout appliquer tes idées, tes beaux rêves de maternité parfaite.

Je ne sais pas quoi te dire pour ces soirs de down. Peut-être te dire que si le plaisir était plus de ton quotidien, si tu renouais avec tes rêves à toi, faire revivre la petite fille en toi, ça irait mieux. Si tu lâchais du leste aussi… tu ne peux pas être Wonder Woman, super entrepreneuse, super Bree Van de Kamp, super cuisinière et super aidante… et tes enfants ne peuvent pas être des gamins de magazine, immobiles et sans vie, ni ces enfants soi-disants parfaits des copines…

Retrouve de la bienveillance envers toi-même et tu en auras envers les autres, beaucoup plus

Un message personnel aussi à ceux qui m’entourent : je ne suis qu’une femme tout simplement… eh oui, ce message m’est adressé…

********************************************************************************************************************************************

Ceci est ma participation au rdv Un défi ou un écrit en 2016 pour Agoaye

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tu kiffes ? Partages avec tes amis... Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someoneShare on LinkedIn

Retrouves moi sur :

  1. Répondre

    C’est poignant. Je te souhaite de tout mon cœur d’arriver à trouver un équilibre entre celle que tu es et celle que tu voudrais être. Je suis sûre que c’est faisable !!
    <3

  2. C’est vrai que si on regarde autour de soi, on a l’impression de faire moins bien mais il y a tellement d’illusions autour de nous!
    Prendre conscience c’est déjà un grand pas (après “j’arrête d’être débordée”, il me faudrait “j’arrête de râler” 😉 )

    • Cathy Zanella
    • 01/02/2016
    Répondre

    Un très beau témoignage…
    L’important n’est pas d’être parfaite, mais de faire de son mieux.
    D’ailleurs tu as très bien résumé les choses à la fin de l’article ^^

  3. Répondre

    J’aurai pu écrire la même chose pour moi, je ne l’ai pas fait, car je n’ai pas assez de recul je crois et surtout pas les idées assez claires

  4. Répondre

    je crois que nous passons toutes par là mais nous n’avons pas conscience que nous ne sommes pas seules à le vivre

    • Répondre

      C’est surtout que c’est la loi du silence qui prévaut chez les mamans

  5. Répondre

    Je crois que nous vivons toute ça au quotidien … Ce matin mon fils m’a dit de toute façon quoique je fasse ça ne va jamais … Je n’ai rien dit, j’ai juste fait le tour de la table je l’ai pris dans mes bras, je l’ai embrassé et lui ai dit que j’aime.

  6. Répondre

    j’aime beaucoup….ou enfin non je n’aime pas….parce que cette mère c’est toi, c’est moi….et que ces gosses, les nôtres n’ont finalement pas la chance que nous avons eue à leur âge…
    Mais bon on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a
    parce qu’avant on a des principes après on a des enfants

  7. Répondre

    tu es dans le mille, trop exigente même quand tu aurais envie de lâcher du leste tu n’y arrives pas
    j’ai dis à mon homéopathe la dernière fois, c’est comme si j’étais dans une armure et que je n’arrivais à montrer ce qu’il y a dedans.
    ton message doit faire écho à beaucoup monde, tellement pressé par la réussite, la rapidité
    Slow down, réussir à prendre le temps et à lâcher prise, un défi d tous les instants !!

    • Nadège
    • 29/01/2016
    Répondre

    Je suis en plein dedans moi aussi.
    Notre cadet est difficile en ce moment. Très difficile.
    En discutant avec lui j’ai entendu de sa bouche que je suis méchante avec son papa ! Je suis tombée des nues…
    Remise en question..
    Je me suis rendue compte que je crie, je rouspète, je grogne, je maugrée, je tempête…. et plus encore… beaucoup !!
    C’est moche !
    Et pourtant je n’ai pas ce culte de la mère parfaite que je perçois depuis toujours chez toi.. J’accepte mes limites.. certainement parce que quoi que je fasse même nul, sera toujours mieux que ma mère. J’ai peut être cette chance que tu n’as pas.. si ça peut être une chance..
    Mais ça m’a fait mal.
    Je voudrais juste cesser de m’insurger aussi souvent.
    Alors je comprends (au moins en partie) ce que tu exprimes dans ce billet.
    C’est difficile…

    • Répondre

      J’avais une mère calme, patiente, toujours égale à elle même… et pourtant en en parlant avec des psy j’ai su qu’en fait, son comportement n’est pas normal… elle refoulait tout…

  8. ♥♥

    • Jojo77
    • 29/01/2016
    Répondre

    Comme je comprends ce que tu dis… Ça fait quelques jours où je n’en peux plus… Je dois tout gérer, la maison, les devoirs, les disputes entre frère et sœur, ma petite entreprise qui n’a que un an et demi… C est très dur et on dirait qu ils font tout pour me rendre les choses encore plus difficiles.
    Et tous les soirs je crie, je crie fort, et des fois je dis des choses que je regrette ensuite. Tous les soirs je me dis que demain ça ira mieux et que je vais essayer d être bienveillante, d être + patiente.. Mais la fatigue, les soucis.. Font que le lendemain ressemble étrangement à la veille. Je culpabilise, je regarde autour de moi, et je me dis que je suis vraiment pas à la hauteur de ce que je voulais être
    Merci pour ton texte, car il me fait beaucoup de bien, me dire que je ne suis pas une mère différente, qu on ressent toutes plus ou moins cela à certains moments de sa vie. Toi et moi c est en ce moment. Peut être ça ira mieux dans quelques jours ou semaines, et ça sera au tour d autres. J’envie les mamans qui arrivent à rester bienveillante tous les jours… Moi je n y arrive pas .
    Bonne journée et gardons cette envie de lieux faire chaque jour <3

  9. Pingback: Message personnel | Les mamans blogueuses et le...

    • Celine
    • 29/01/2016
    Répondre

    Olala comme je me reconnais dans ce que tu dis….et encore plus hier soir ?

    • Répondre

      Toi ? Bah mince je pensais que tu arrivais à garder ta patience plus que moi 😉

  10. Répondre

    Il est beau ton texte ! Et universel je pense…
    Je me retrouve dans tes mots , dans la plupart de tes lignes.
    Peut-être qu’on se met aussi la pression à cause de cette bienveillance prônée sur les réseaux sociaux qui gomme certaines réalités…
    Parfois j’observe mes voisins âgés, leurs enfants et petits enfants… ils crient beaucoup, se disputent pour des broutilles mais ils se retrouvent très régulièrement, même pour un café entre midi et deux. Ils se rendent des services… ils s’aiment !
    Alors les soirs “down” je me dis que tant qu’il y a l’envie de bien faire et de l’amour je suis sur la bonne voie malgré tout !

Un petit mot ?

CommentLuv badge

Valérie

Blogueuse - Rédactrice Web

Les WonderMômes c'est la vie de 3 enfants : WonderBoy, presque 12 ans, WonderKid 8 ans, et WonderGirl, 5 ans. Et de leur WonderMôme de maman, happy 40, de la métropole lilloise, qui travaille, passionnée de lecture, d'écriture, d'éducation, qui veut partager ses trucs, astuces, bons plans et grains de folie.

Reçois mes news !

Sur Facebook

Wondermômes

1 day 15 hours ago

Aujourd'hui on alterne pâtisseries et jeux, là on fait une partie de Richesses du monde, vous connaissez ?

Wondermômes

1 week 6 days ago

Un joli concours sur mon compte Instagram les amis ;-)

Les Jeudis Education

Cette année je…

macaron