Sens et reconnaissance, les valeurs du travail

En dehors des conditions de travail, de la mission et du salaire, je pense que ce qui a toujours primé pour moi dans le travail, c’est le sens et la reconnaissance qui lui ont reconnus.

Faire un travail qui a du sens, une « mission », qu’elle apporte quelque chose à quelqu’un, quelque part.

Faire un travail reconnu et pas seulement une rétribution financière. Entendre des mercis, la reconnaissance du travail du mieux possible.

En pas mal d’années de vie active, j’ai connu des hauts et des bas dans ces valeurs du travail, comme beaucoup je pense. Mais pour moi c’est quand sens et reconnaissance ne sont plus là que je perds le goût au travail, où le travail ne devient plus qu’un gagne-pain, un tâche utilitaire…

Et toi, qu’est-ce qui compte dans ton travail ?

********************************************************************************************************************************************

C’était ma participation aux lundis à deux d’Alice et Zaza.

Rendez-vous sur Hellocoton !
(Visited 9 times, 1 visits today)

Commentez sur Facebook

18 Comments

  1. sysyinthecity 01/02/2016 at 3:14

    je comprends tout à fait, en ce moment je suis sur un poste où il n’y a ni sens ni reconnaissance pour ma part, je meurs à petit feu sur ce travail…

    Reply
  2. MHF 01/02/2016 at 3:27

    Tu as raison, j’aime aussi l’idée que ce que je fais est « utile »
    Bonne journée

    Reply
  3. Djahann 01/02/2016 at 3:58

    Idéalement, c’est ce qu’il faudrait à tous et je crois que c’est ce que l’on recherche tous. Mais dans la réalité, nous sommes bien peu à avoir de la reconnaissance et à trouver réellement un sens à ce qu’on fait. Et de mon côté, je n’ai même plus espoir que ça arrive un jour puisque tout n’est que vitesse, rentabilité, pression, pognon…

    Reply
  4. maman est occupée 01/02/2016 at 5:18

    Mon boulot, c’est un gagne-pain, il est purement alimentaire. Je n’y puise plus aucune satisfaction de puis longtemps et ma source de reconnaissance, aujourd’hui, je la tire du blog. Je n’ai évidemment pas souhaité en arriver là mais c’est pourtant une réalité.

    Reply
    1. WonderMomes 02/02/2016 at 11:18

      Je crois qu’on est nombreuses sur la blogo à être fière de notre blog 😉

      Reply
  5. Melle Bulle 01/02/2016 at 8:56

    En tant qu’assistante sociale, ce qui compte dans mon travail c’est le sourire des personnes que j’accompagne, en retour. Leur reconnaissance et celle de leur entourage, des médecins et des équipes soignantes. Bref, comme toi, c’est loin d’être qu’une question de paye qui tombe à la fin du mois. Je suis épanouie quand j’ai la satisfaction d’avoir accompagné du mieux que je le pouvais une personne qui a eu besoin de moi.

    Reply
  6. Alice 03/02/2016 at 11:24

    même sentiment que le tien,
    il faut y trouver du sens !

    Reply
  7. Alexandra 03/02/2016 at 12:14

    Pour ma part, j’ai toujours trouvé du sens à mon travail et j’y suis toujours allé par plaisir, quel qu’ait été mon travail. Je pense que c’est un état d’esprit et c’est ce que j’essaie de transmettre à mes enfants. J’essaie de ne pas détruire l’enthousiasme naturel qui est en eux.

    Reply
  8. Ptisa 03/02/2016 at 12:16

    obtenir une reconnaissance, c’est pas simple
    pas trop de merci chez moi et à l’entretien de fin d’année, l’employeur ne m’a jamais dit qu’il était content de mon travail … et pourtant ça fait 10 ans

    Reply
    1. WonderMomes 04/02/2016 at 2:18

      Le mot merci passe rarement les lèvres des patrons 😉

      Reply
  9. Delphine07 03/02/2016 at 8:25

    J’avais jusqu’à présent un travail sympa, de la reconnaissance … un changement de municipalité et là tout bascule, changement de poste, de chef, de conditions l’horreur.
    Alors ceux qui envient les fonctionnaires prennent ma place !!

    Reply

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.