Tu sais, je n’ai jamais été aussi heureuse que ce soir-là
nous marchions sur une plage un peu comme celle-ci
c’était l’automne, un automne où il faisait beau
une saison qui n’existe qu’ à Maurice
Là -bas on l’appelle l’été indien
mais c’était tout simplement le nôtre
avec ma robe longue je ne sais pas si je ressemblais
à une aquarelle de Marie Laurencin
et je me souviens, je me souviens très bien
de ce que je t’ai dit ce soir-là
il y a onze ans, y a un siècle, y a une éternité

on ira retrouver mes sandalettes perdues
et l’on s’aimera encore, même si on ne les retrouve pas
toute la vie sera pareille à ce soir
à chercher, c’qu’on aura égaréééééééééééééééééééééééééé

(octobre 2004, voyage de noces à l’Ile Maurice, en sortant pompettes du resto, j’ai paumé mes sandalettes sur la plage pour retrouver à notre chambre. On les a cherché plus d’une heure dans la pénombre. On a bien rigolé et on les a retrouvés. Un souvenir tout bête mais l’un des meilleurs de ma vie).

Bon je ne résiste pas à vous mettre celui qui m’a inspiré :

[youtube]https://youtu.be/GZqGQl3YF_c[/youtube]

C’était ma participation au rdv Un défi ou un écrit pour Agoaye

Commentez sur Facebook

Étiqueté dans :