Quel modèle alimentaire leur transmettre ?

16/04/2015 , In: Vie de Maman
0
les sept petits déjeuners

Source : Wikipedia

S’il est bien un domaine qui me pose problème depuis quelques temps, c’est l’alimentation de ma petite famille : la nôtre mais aussi celles des enfants. Je me pose mille questions, je lis aussi sur le sujet de la malbouffe et m’interroge sur le modèle alimentaire que je souhaite leur transmettre.

Les aliments

Je suis le produit d’une culture familiale au niveau nourriture qui me pousse naturellement vers ce que mes parents m’ont transmis. Quand j’étais petite, ce qui comptait, c’était la viande et le lait.

Jeune adulte il y a eu le scandale de la viande bovine et il y a toutes ces données scientifiques, ces études qui viennent à nos oreilles. Je m’interroge sur le contenu de nos assiettes et je suis perdue.

Perdue car une fois au détour d’une conversation il y a longtemps avec ma mère, elle avait eu le même souci. Quand elle était petite, un enfant sevré n’avait plus le droit au lait. Elle a vite bu du café le matin O_o c’était la norme de l’époque et on lui a dit plus tard que ces manques de laitage (elle n’a certainement pas mangé d’amandes réputées riches en calcium) étaient la cause de son ostéoporose. C’est pour cela qu’elle m’a donné beaucoup de laitages…et parce qu’il n’y a pas encore si longtemps, on prônait les 3 laitages par jour au lait de vache.

De santé fragile quand j’étais petite, les médecins lui avaient recommandé d’insister sur la viande. Je pouvais bien bouder mes pommes de terre et les légumes… tant que je finissais ma viande.

Désormais je pense qu’une majorité de parents insistent sur les fruits et légumes… et que diront les autorités plus tard à nos enfants ? Que nous avions tout faux ?

Il y a un tas de facteurs qui me poussent dans mes choix d’aliments : le budget mais aussi le temps de préparation, nos goûts personnels (si j’écoutais mon second, il ne mangerait que du pain… ).

Mais je m’interroge souvent sur les produits transformés, surtout depuis que j’ai lu l’un des derniers livres de Filliozat  et surtout cette vidéo d’elle qui me parle en tant que maman : ne suis pas responsable par mes achats des comportements de mes mômes ? Comment régler tout ça  en respectant nos goûts gustatifs, les envies des mômes de faire comme les copains par ‘l’intégration alimentaire” pour en préservant leur santé actuelle et future ?

Colorants, sucre, gluten, lait de vache, voilà des sujets qui m’interroge. Quelle position adopter ? Comment aussi se concerter en couple, trouver une position commune, voilà des sujets de réflexion dans ma famille.

Renouer avec l’alimentation

J’essaie de connecter les enfants avec la nourriture par le biais de la cuisine à défaut de la faire par le jardinage (le jardin est rikiki) et le passage au marché (on le fait seulement aux vacances, les jours du marché tombent mal dans notre emploi du temps le reste de l’année).

Ma mère n’était pas une fine cuisinière, j’ai donc finalement beaucoup appris avec ma belle-famille et mon mari. J’ai appris à aimer manger grâce à eux (et j’ai pris beaucoup de poids, revers de la médaille) et à préparer de bons petits plats.

J’aime préparer surtout des desserts et des pains (tu vois mon souci avec le gluten…).Mon mari aime préparer les préparations salées, on s’y retrouve.

Je pense que c’est important pour mes mômes de voir que nous prenons du temps pour préparer nos repas, les enrichir par la découverte de plats d’ailleurs et de nouvelles saveurs. J’espère qu’ils comprendront que bien se nourrir est important.

J’aimerais avoir plus de temps pour cela encore parce que, pour l’instant, à part la préparation des gâteaux, j’ai encore du mal à les motiver à la cuisine 😉 Ça viendra peut-être…

Régimes et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

Pour différentes raisons, j’ai toujours été réfractaire aux régimes que j’ai toujours trouvé un peu dangereux quand ils troublent l’équilibre alimentaire et en deviennent presque sectaires.

Le sucré (et le chocolat surtout) ont toujours été des refuges dans les périodes dures de ma vie. Mais au début d’année, ma santé en a pris un coup, il était temps de faire quelque chose contre le surpoids pour ne pas aggraver mes soucis de santé chronique. Après un bilan médical qui n’expliquait pas la prise de poids de 2012 et 2013, il fallait donc agir sur mon alimentation.

Je me suis lancée dans Weight Watchers car c’est plus un rééquilibrage alimentaire mais je reste vigilante pour ne pas tomber dans les excès.

Pourquoi cette peur ?

Parce que ma mère souffre entre autres de troubles du comportement alimentaire. Elle alterne les périodes d’anorexie à des périodes où elle mange normalement. En tant que fille, ces yoyos m’ont toujours effrayée (elle est quand même descendue un jour à 31 kg… alors qu’elle était hospitalisée depuis quelques mois déjà).

En tant que mère, je ne veux pas que mes enfants voient une mère comme ça. Je ne veux pas qu’ils ne sachent plus profiter d’un bon repas de peur du verdict de la balance. Je veux qu’ils aient une relation saine avec la nourriture.

Même avec Weight Watchers je peux manger un hamburger (maison c’est les meilleurs, chéri si tu me lis…), des frites, des fruits et du chocolat. Pour ma fille surtout, c’est encore plus important, surtout dans ce monde où l’image force les filles à ne plus que paraître. Etre bien dans sa peau, jolie, mince si on veut pourquoi pas. Mais pas au prix de sa santé, pas au point de stresser et ne plus manger.

Pour l’avenir

J’aimerais trouver ce qui est le mieux pour mes enfants et pour nous, tant maintenant que pour leur avenir. Nous préparons dans nos assiettes notre santé de demain.

J’aimerais que mes enfants aiment manger mais sans excès, qu’ils se rendent compte de la chance d’avoir de la nourriture autant que nous voulons et de ce fait, d’être vigilant dans leurs choix alimentaires.

Je voudrais qu’ils restaient aussi informés pour pouvoir dévier le cap si besoin dans le respect de leur corps et de leur santé.

**************************************************************************************************************************

Ceci est ma participation à mon rdv les #jeudiseducation sur le thème de l’alimentation.

macaron-rdv-education-02-exp-200

Ils en parlent aussi :  l’homme qui ne savait pas garder son calme à table, vivre pour manger, mangeons et dessinons ensemble, manger, ça s’apprend, la diversification menée par l’enfant (DME), à la recherche du gras caché, alimentation, apprendre à manger, goûtons de nouveaux aliments, l’alimentation, bonheur des papilles ?, l’alimentation, l’alimentation

Ils parlent aussi “éducation” : livres, pour que mon enfant ne pleure plus chez le dentiste,

La semaine prochaine, nous parlerons de l’école “traditionnelle”, instruction en famille, éducation. A vos claviers !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tu kiffes ? Partages avec tes amis... Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someoneShare on LinkedIn

Retrouves moi sur :

  1. Pingback: Top 10 de vos #jeudiseducation préférés - Wondermomes

  2. Répondre

    Bonjour! Cet article est un peu vieux mais je voulais te dire que j’ai beaucoup apprécié ta manière de traiter le sujet. Il est vrai que les recommandations officielles et les habitudes varient (quelquefois beaucoup!) d’une époque à l’autre et c’est assez déstabilisant pour nous, mamans.
    Je pense que c’est pour cela qu’il est aussi important de suivre son instinct et de se faire son propre avis sans trop se laisser influencer par l’environnement.

  3. Pingback: [Les jeudis éducation] A chaque bébé son lit ! | Poucelimama

  4. Pingback: C’est quoi l’école traditionnelle ?

    • Kaline
    • 20/04/2015
    Répondre

    Merci pour ton article.
    Une grosse évolution de notre alimentation ces 10 dernières années : notre intérêt pour l’environnement, cumulé à la naissance des enfants a été l’occasion d’une remise en question importante de ce qu’on met dans notre assiette.
    Nous avons toujours aimé cuisiner, mais la viande a progressivement disparu de nos repas du soir (à midi, en semaine, nous mangeons tous à la cantine, école ou boulot), nous faisons plus attention à manger des produits de saison (et non, je ne suis pas d’accord quand on dit qu’en hiver il n’y a que des pommes de terre : et les cucurbitacées alors ?), bios, locaux lorsque possible.

    Depuis que nous avons emménagé dans notre maison, la cuisine est ouverte sur le salon, les garçons viennent donc spontanément nous donner un coup de main pour éplucher les légumes, ou surveiller la cuisson. Ainsi ils savent ce qu’ils ont dans leur assiette.

    Récemment je me suis inscrite avec mon aîné (6 ans) à un cours de cuisine en famille : on a fait des gateaux potimarron/chocolat et une compote de poire : une autre façon de découvrir l’alimentation, et de leur donner plaisir à manger sainement.

  5. merci beaucoup pour cet article que je trouve très très intéressant!

    bonne journée

    • Stephanie
    • 17/04/2015
    Répondre

    Maman également de trois enfants de 9, 7 et 4 ans, je suis également soucieuse de leur alimentation. J’ai d’abord choisi l’allaitement durant les 1ers mois. Si avec mon 1er enfant tout s’est déroulé pour le mieux, mon second avait des bronchiolites à répétition. J’ai arrêté de l’allaiter à 4 mois par épuisement. Vers les 6 mois, un médecin la diagnostiquer intolérant au lait de vache et il a donc été nourri jusqu’à ses 3 ans au lait de soja et riz enrichi en calcium en plus d’une alimentation normale J’ai réintégré le lait de vache après ses 3 ans (j’avais un autre médecin qui était revenu sur le diagnostique du 1er) sans impact sur sa santé . Pour ma fille de 4 ans aujourd’hui, elle a refusé le biberon et lors de l’arrêt de l’allaitement vers les 8 mois, je lui donnai des bouillies avec du lait. Tout cela pour dire que je me suis beaucoup questionné, j’ai beaucoup lu et je me suis adapté à chacun. Aujourd’hui chacun a ses préférences et je leur laisse une certaine liberté sur leur choix alimentaire en faisant en sorte qu’ils mangent de tout. Je me questionne toujours et essai de les diriger vers des aliments moins industriels sans les en priver (ils ne sont pas interdit de Mac Do). J’essai surtout de leur faire prendre conscience de l’excès quand il y en a sans jouer avec la privation. Les bonbons sont en libre accès et ne sont pas une récompense par exemple. Ils leur arrive de se servir sans permission mais rarement et ma fille qui est la plus gourmande, vient toujours me demander la permission! Travaillant, je n’ai pas toujours le temps de cuisiner. J’essaie de le faire plus le week-end que la semaine et dès que je prends ce temps, mes enfants mangent avec plaisir. Mais je ne vais pas me stresser s’ils doivent manger régulièrement des pâtes ou du riz. Pour ce dernier je vais le choisir complet ou semi-complet et bio. Je vais privilégier du pain semi complet. Que ce soient fruits ou légumes, je les prends de saison et local de préférence s’ils existent (les oranges en hiver sont présentes chez nous, ne soyons pas extrémiste). J’aimerai avoir plus de temps pour cuisiner et faire en sorte que mon premier enfant arrête le nutella. Mais je ne me vois pas lui en priver et préfère le moderer. Je privilégie également les repas en famille et à table et même si leur papa rentre vers 20h le soir, on l’attends pour manger tous ensemble. J’ai eu également mon second fils qui a l’âge de 7 ans a décrété être végétarien car il ne voulait pas manger le lapin ou le canard (j’essai de leur dire simplement quand il le demande quel animal ils ont dans leur assiette,et quand j’ai eu l’occasion de cuire un poisson au four , je leur montrais pour qu’ils prennent conscience de ce qu’ils mangeaient). Je n’en ai pas fait un drame et continuait a lui servir de la viande sans le contrer s’il la refusait. Sa période est passé et il continue a mangé de la viande (qui n’est pas présent a tout les repas). Je pense qu’il est important de ne surtout pas suréagir face a leur comportement à table et essayer de les accompagner. Je m’arrêterai là mais pour moi ce sujet est intrinsèquement lié a l’éducation de nos enfants et quand on sait que l’excès de sucre a une influence sur leur comportement il faut savoir rester à l’écoute.

  6. Pingback: Les jeudis éducation #2 | La Boubou Family

  7. Je me retrouve bcp dans ce que tu dis : finir sa viande était bien plus important lorsque j’étais jeune que les légumes, à la maison je fais le sucré et chéri le salé (même si j’en fais un peu aussi 😉 )
    Pas facile de savoir au final ce qui est bon et sain pour soi et nos enfants… avec tout ce qu’on lit partout!

  8. Répondre

    Ca me parle completement tout ce que tu viens decrire! Si tu trouve des astuces pour y parvenir ou au moins les premiers bons gestes et choix je suis preneuse!

  9. Répondre

    L’alimentation est un sujet complexe! J’adhère totalement à ta démarche. Difficile avec les découvertes de ces dernières décennies de trouver quoi proposer de sain à nos enfants… Mais si nous arrivons à leur transmettre un bon “comportement alimentaire”, ce sera déjà très bien!

  10. Pingback: L'Alimentation, Bonheur des papilles ? (Jeudis Education) ★ Twins And Us

  11. Répondre

    C’est drôle, je me suis posée cette question il y a peu… J’ai parlé avec PapaCoq d’une envie de manger des fruits et légumes de saison… il m’a dit ok mais pas sans s’offrir des petits plaisirs aussi car sinon on ne mangera que des patates en hiver… 🙂
    Et finalement j’ai décidé de garder cette notion de plaisir! Alors on cuisine beaucoup ensemble et ils sont ravis de manger les légumes qu’ils ont épluchés et coupés (même celle de 2ans1/2)
    On mange de la viande très souvent et du fromage aussi car c’est un peu les meilleurs choses du monde!!! Mais je me force a toujours servir un fruit ou un légume avec ce que je ne faisais pas avant… et puis je n’achète plus de gros pot de crème fraîche pour cuisiner plus léger!
    Et mon défi des vacances c’est de tenter de nouvelles recettes,d’en inventer pour renouveller régulièrement dans le quotidien! (Bon souvent c’est bizarre mes inventions mais on rigole comme ça

    • Répondre

      Nous aussi on a diminué la crème fraîche ! C’est très sympa de cuisiner en famille !

  12. Pingback: [Jeudis éducations] Alimentation | noahdecajou

    • Reb
    • 16/04/2015
    Répondre

    Quand on voit tout les scandale alimentaire franchement je ne sais pas ce qui est le mieux .
    C’est un bien vaste débat que tu aborde ici .

  13. Pingback: [Les jeudis éducation] Apprendre à manger | Poucelimama

    • elea
    • 16/04/2015
    Répondre

    Ici je viens de prendre conscience de quelque chose de très important… Que je ne dois pas voir la faim comme un ennemi, quelque chose à combattre, mais comme quelque chose de positif qui me permettra d’apprécier mon prochain repas. J’accueille désormais la faim avec plaisir (du coup plus de grignottage intempestif) et surtout j’essaie (ce qui est encore difficile) de manger à satiété… pas plus ! Résultat, en mangeant de tout, sans compter, faire de régime, juste en écoutant ma faim, j’ai perdu 3kg en 2 semaines. Je crois que je viens enfin de comprendre beaucoup de choses et surtout que je me reconnecte avec mon corps et mes sensations. Je sais que cela prendra du temps, mais je vais retrouver un poids de forme sans souffrance, sans privation, sans contrainte…

  14. Moi qui ait eu des TCA pendant près de 10 ans, je ne proscris aucun aliment (sauf le lait de vache car j’y suis allergique).
    Le gluten est décrié, pourtant pendant des siècles le pain a été l’aliment principal consommé… et pour avoir ma grand mère atteinte de la maladie coeliaque (en gros le gluten peut la faire mourir), je sais comme c’est contraignant, et très cher… alors pas question de le supprimer chez nous, par contre on privilégie les céréales complètes, plus digestes.

    Quant au reste… le lait de vache je limite pour mon bouchon car effectivement je suis convaincue que ça n’est pas idéal… et quand on en consomme j’essaie de privilégier le lait de la ferme ou bio, contenant moins d’antibio…

    Je crois que tout est question d’équilibre. On peut manger du sucre mais de manière raisonnable et si on fait soi même avec du sucre non raffiné c’est bien mieux, on peut manger du gras (et il en faut), mais privilégier les huiles végétales de qualité et consommer le beurre cru… On peut manger de la viande, mais pour moi tous les jours ça n’est pas forcément indispensable… On peut aussi manger des trucs industriels, il suffit d’être conscient qu’on mange gras, sucré, salé, et que ça ne devienne pas la seule alimentation 🙂

    Je te rejoints parfaitement quand tu parles de se reconnecter à notre alimentation 🙂 C’est en étant conscient de ce qu’on mange, qu’on peut avoir une alimentation sereine, variée, saine, sans oublier le plaisir 😉 Très bel article!

  15. Répondre

    Très intéressant ton article. Je me pose déjà ces questions avec Tristan, il ne veut plus du tout des petits pots (bios). On pourrait dire que c’est cool ce qui est vrai. Il veut manger comme nous sauf que moi je suis nulle en cuisine enfin surtout ça ne m’intéresse pas trop. Pourtant j’aurai bien besoin d’une alimentation un peu plus équilibrée pour perdre 3/4 kilos. Et du coup je me pose pas mal de questions pour mon fils, quoi lui préparer? J’ai l’impression de tout le temps manger pareil et je ne veux surtout pas qu’il le ressente. Lui aussi adore le pain, je pourrais le nourrir que de ça ^^. Bref va falloir que je me retrousse les manches et que je me lance en cuisine parce qu’il faut bien qu’il mange mon ptit homme 🙂 Bisou!

    • Répondre

      J’étais comme toi, mais mon mari m’a converti à la cuisine 😉 Bon courage pour ce changement en vue 😉

  16. Répondre

    Cuisiner à toujours semblé aller de soi, que ce soit chez mes parents, ou plus tard, chez moi. Mon travail à 3/4 temps réparti sur 5 jours me permet d’avoir le temps de cuisiner les après-midi et souvent ‘tite Pomme m’aide en mettant les légumes dans la casseroles..Elle adore ça.
    Au moment des repas, c’est un vrai petit gourmet qui mange de tout mais la chipie développe un gout un peu trop prononcé pour les bonbons (je ne dis pas merci à la nounou pour ça. Elle lui en donne un peu trop..)

    • Répondre

      Je cuisine mais le soir à 18h30, commencer une grosse recette , ça le fait pas trop 😉

  17. Pingback: Vivre pour manger [ #JeudiEducation] |

  18. Valérie, je me reconnais complètement dans tes interrogations, j’avais déjà remarqué qu’on n’avait pas que le prénom en commun 😉
    Dur de s’y retrouver aujourd’hui car si on écoute tout le monde, il n’y a plus rien de bon à manger et à faire manger à nos enfants.
    Je te suis complètement dans ta conclusion qui parle de respect de son corps, et j’avais d’ailleurs publié un article sur le fameux et nocif “fini ton assiette”: http://www.droledemaman.com/on-pousse-nos-enfants-vers-lobesite-alimentation-enfant/

    • Répondre

      Oui je me souviens de cet article…oui on ne sait plus sur quel pied danser à force…

  19. Pingback: Pour que mon enfant ne pleure plus chez le dentisteDrôle de Maman

  20. Comme je te rejoins sur tout ça. Le passif, le vécu, la façon dont on voudrait que nos enfants perçoivent l’alimentation !

  21. Répondre

    Bonjour Valérie
    TRES intéressant ton article!
    L’alimentation c’est vraiment une question d’éducation, génération en génération, mais pas si simple… par exemple : si ta mère a des prbl alimentaires, elle t’a probablement transmis ce ressenti… et il faut éviter que tu le passes à tes enfants (c’est plus pour les filles que les garçons)

    Il faut avoir une attitude “cool” par rapport à la nourriture, facile à dire, je sais, mais avec tous ces trucs sur les régimes et tout…Tu as raison WW est le meilleur car tu contrôles sans exagérer. Je pense qu’il faut aussi ne pas être trop obsédé… Mais se peser quand même ha ha

    • Répondre

      Coucou Renata, non je n’ai jamais été anorexique mais j’ai peur en revanche que ça saute une génération… oui pas trop obsédée, se faire plaisir, préserver sa santé aussi…que d’objectifs !

  22. Pingback: Dessinons ensemble !

Un petit mot ?

CommentLuv badge

Valérie

Blogueuse - Rédactrice Web

Les WonderMômes c'est la vie de 3 enfants : WonderBoy, presque 12 ans, WonderKid 8 ans, et WonderGirl, 5 ans. Et de leur WonderMôme de maman, happy 40, de la métropole lilloise, qui travaille, passionnée de lecture, d'écriture, d'éducation, qui veut partager ses trucs, astuces, bons plans et grains de folie.

Reçois mes news !

Sur Facebook

Wondermômes

7 hours 30 minutes ago

Aujourd'hui on alterne pâtisseries et jeux, là on fait une partie de Richesses du monde, vous connaissez ?

Wondermômes

1 week 5 days ago

Un joli concours sur mon compte Instagram les amis ;-)

Les Jeudis Education

Cette année je…

macaron