Moi, Valérie, informaticienne

25/01/2013 , In: Mes blablas
0

préjugés informaticienne nerd

Les clichés ont la vie dure. Dans l’informatique comme ailleurs. Alors je vais te parler de moi, Valérie, informaticienne et des préjugés de mes collègues sur mon métier.

Bon tout d’abord, je ne me considère pas vraiment comme informaticienne mais c’est dans cette case-là  qu’on me met dans les sondages quand j’explique ce que je fais. Pour moi un informaticien, c’est quelqu’un qui sait le réparer, taper du code. Pas quelqu’un qui bidouille un peu en PHP, en BDD, en CSS ou en HTML comme moi. Ne m’appele pas pour réparer ton ordi cassé.

Les préjugés sur le physique de l’informaticienne

Alors autant que les préjugés sur l’informaticien sont bien clairs au niveau physique (bedonnant, bigleux et plein d’acné), autant il y a deux écoles concernant le physique de l’informaticienne :

– comme sa version mâlle, c’est un boudin sur pattes 1m50 pour 100 kg au garrot, le cheveux gras, myope comme une taupe et boutonneuse. Ses traits, n’en parlons pas, Dame Nature ne l’avait déjà  pas gâté côté génétique. Quand j’ai été recruté pour mon premier stage dans une DI, les collègues de mon chef lui ont sorti “t’as réussi à  te dégoter une boutonneuse ?”…le lundi il leur a sorti en me présentant “voilà  la boutonneuse en question”…autant vous dire que ça ne nous a pas mise à  l’aise du tout, ni moi ni eux 😉 ;

– au contraire, l’informaticienne peut être fantasmée à  fond, une méga bombe qui ressemble étrangement à  la secrétaire du patron : blonde de préférence, grande, à  forte poitrine, la moue boudeuse pour attirer les mâles, elle tape sur son clavier avec des ongles longuement manucurées. Cette version est moins courante, on peut remercier les films à  gros budgets (et à  bombasses) pour avoir relevé le niveau). J’avais un collègue avec qui je travaillais essentiellement par téléphone et par mail. C’était un chaud (faut l’avouer) et il m’imaginait comme étant une informaticienne bimbo. Quand il est monté chez nous, il a été surpris lol

informaticienne au lit

Les préjugés sur son caractère

Là  encore deux écoles s’affrontent :

– c’est une mégatimide, une nolife, une geek qui achète la dernière tablette numérique à  la mode, une vraie nerd qui adore la SF, l’héroïc fantasy et fan de jeu vidéo. Sa vraie vie, elle la vit sur WOW. Elle vit et dort avec son ordinateur.

– c’est au contraire une sacré sal.p. qui ne pense qu’à  se faire le moindre mec (friqué) qui passe. Et qui espère se faire mettre la bague au doigt pour passer sa vie à  courir les instituts. Elle est vénale, elle cherche sur le Net le meilleur moyen de gagner du blé sans efforts.

Comme d’habitude, encore deux clichés extrêmistes que j’ai entendus au cours de ma carrière. Il y a une peu de vrai mais aussi beaucoup de faux dans tout ça…Une personne est par définition complexe, arrêtons de cataloguer les gens !

L’informaticienne à  son travail

L’informaticienne est payée à  ne rien faire. C’est bien connu, elle passe ses journées sur les sites d’e-commerce à  traquer le bon plan.

Son travail elle le fait en deux coups de cuillère à  pot, elle balance trois lignes de code et hop elle a fini son taf’ qui devrait lui prendre 7h. Faut pas oublier que c’est une nerd, un brillant esprit scientifique, elle ne s’est pas foulée pour avoir ses diplômes qu’elle a décroché finger in the nose avec une moyenne de 19/20.

Le plus rigolo, c’est quand elle a des enfants et qu’elle se met en télétravail pour les garder : elle est donc payé “à  rien faire”, personne ne voit parmi les bien pensants qu’elle bossera la moitié de la nuit pour rendre son boulot à  temps, qu’elle collera Petit sous une couverture et devant Tchoupi pour avancer en journée et qu’elle ne fera absolument rien en ménage de sa journée hormis les lessives de vomis. “Quand est-ce que tu reprends ton vrai travail ?” demande la famille inquiète devant tant de télétravail, pardon, de paresse !!!!!

Là  encore une seule commentaire : “grrrrrrrrrrrrrr”

L’informaticienne cochonne

informaticienne cochonne

Là  où tout le monde est d’accord, c’est pour dire que l’informaticienne est une cochonne. Dans la porcherie où elle vit (sa chambre qu’elle ne quitte pas et ne range pas of course, obnubilée par les écrans), elle passe des heures à  surfer sur les vidéos olé olé de youtube, sur myporn et sur les sites de jouets pour adultes. Elle chauffe les mecs via chat des jeux vidéos. Sa grande soeur le faisait déjà  sur Caramail dans les années 2000.

Elle passe à  l’acte IRL ou pas. Ca dépend de son état de manque car elle est quand même cybersex addict. Passer à  l’acte ne l’intéresse pas forcément.

Si elle arrive à  garder un mec elle l’excite par sms en lui envoyant des photos osées ou raconte ses fantasmes par chat gmail. Elle trouve l’inspiration pour des scénarios coquins sur le Net.

Même si elle est en couple, elle n’hésite pas à  chauffer les mecs des copines gentiment en lui donnant des bons plans toys ou vidéo. C’est virtuel donc dans sa tête, c’est pas trompé !

Ceci est ma réponse à  Flying mama, Maman Bavarde et Maman Chante – Mam’enchantée

Et toi quels sont tes préjugés sur le métier d’informaticienne ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tu kiffes ? Partages avec tes amis... Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someoneShare on LinkedIn

Retrouves moi sur :

  1. Pingback: Une passion, le Web | WondermomesWondermomes

  2. Pingback: Une page se tourne {un nouveau chapitre à écrire} | WondermomesWondermomes

  3. Pingback: Digital mum en digital detox | WondermomesWondermomes

  4. Je vais enfoncer le clou. J’ai 35 ans et je suis dans l’informatique. L’informaticienne qui peuplait mes fantasmes d’ado était Bonnie Barstow (la copine de Mickaël Knight dans K2000).

  5. Pingback: WonderGirl ma minimoi | WondermomesWondermomes

  6. Pingback: Non, je ne suis pas une hôtesse de l’air cochonne! | Flying-Mama

  7. Pingback: logiciel de contrà´le parental : une sécurité pour enfants et parents

  8. Répondre

    hé hé je suis fan 😉

  9. Répondre

    le prejugé j’en ai pas tellement sur ce metier…

  10. J’aime et j’ai partagé 😉

    Ici aussi (à  mon boulot) on a de toute, c’est sà»r pas aussi extrémiste, mais bon on a de la jeune, de la moins jeune, de la bellote, de la moins bellote, de la coincée, de la rigolote, de la maman ou de la celibataire affolant les mà¢les, bref, l’informaticienne prend diverses identités, la plupart du temps vue par nous, les hommes !

    • Répondre

      Oui les femmes sont différents, les informaticiennes aussi, arràªtons ces clichés tout fait !

    • Mireille
    • 27/01/2013
    Répondre

    De mon avis, je serais assez d’accord avec toi, on sent l’article cliché, tu le dis toi-màªme donc, désolé pour celles d’au-dessus, faut pas prendre la mouche.
    Je ne suis pas un canon dans le sens informaticienne des séries TV, encore moins une geek ou nerd aces ses hublots ou sa tenue années 80 stylo dans la poche de devant, mais au boulot, je les entends les remarques, je les vois les regards, je les sens màªme parfois sur moi !
    Pourquoi ? Car je suis à  90% en jean et haut fermé, dès que je sors la jupette, la robe ou un top un tant soit peu féminin, je tombe dans la catégorie “bimbo” ! On parle du regarde des hommes ici, de leur faà§on de voir leurs collègues, minoritaires, dans un monde d’hommes essentiellement.
    Se rendre compte un jour que sa voisine est aussi une “femme” est qu’en fait, avec des cheveux coiffée ainsi, les jambes en valeur et la poitrine, etc… on arrive à  un résultat du type : houaaa t’es une femme ?!
    Et là  c’est du relucage faà§on discret, en coin voire du plus direct possible. “Y a de la meuf à  l’étage les mecs !”, “Hou cela” “Ben ici c’est machine”, “Mais non t’as vu sa déguène habituellement?” etc. Le plus amusant dans tout cela, lorsque je demande à  aller en pause avec les collègues, ils me suivent tous dans l’optique de voir un peu de “fesses moulées”… donc c’est peut-àªtre un article stéréotype, mais dans le fond, est-ce de notre faute à  nous, les femmes, de se faire rentrer dans ces catégories ?

  11. Répondre

    Ayant commenté chez Flying-mama, je vais commenté ici aussi quand màªme.
    Je m’attendais à  lire un article qui me ferait rire, étant informaticienne (analyste, développeuse, gestion de la QoS, gestion de projet …) depuis plus de 7 ans.

    Il y a de quoi dire de faà§on humoristique a ce sujet, dommage que à§a ne soit pas marqué que par un seul cliché : la bimbo.

    Alors qu’il aurait fallut, a mon avis, plus mettre l’accent sur le coté “geekette” qui lui ressort le plus …

    Lorsque l’on lit des articles sur les développeurs ou informaticiens, on a bien le cliché du barbu mangeant de la mal-bouffe aux cheveux sales, mais également le geek, le féru de nouveaux gadgets avec le dernier smartphone à  la mode …
    Du coup, je pense qu’il y a de quoi faire un top article sur le coter femme du métier ;-).

    Bref, un article au thème prometteur mais déà§ue au final, c’est dommage.

    • Répondre

      Merci pour ton commentaire 😉

      Le titre est “Moi Valérie informaticienne”…donc il est tiré de MON expérience perso…Les gens qui sont en contact avec moi de faà§on impersonnelle, c’est à  dire sans m’avoir vu (clients, “collègues” éloignés) m’imagine plus en bimbo qu’en geekette en fait lol

      Le cà´té geek, j’ai prévu de le traiter mais dans un autre article 😉

      A bientà´t

    • zamazora
    • 25/01/2013
    Répondre

    J’adore les autres préjugés que tu fait rentrer dans ton article… Non, les petites femmes avec des formes ne sont pas forcément des boudins sur pate, Et sache que je préfère àªtre un boudin sur pà¢tes qu’une planche a pain pleine de préjugés. merci bien.

    • Répondre

      Bien sà»r que les petites femmes avec des formes ne sont pas des boudins sur pattes…mais avoue que si une femme qu’on ne voit pas dit qu’elle est petite et qu’elle a des formes c’est souvent ce qu’on lui sort, c’est nul, je suis bien d’accord avec toi ! 🙁

  12. Répondre

    Excellent billet!!!

  13. Répondre

    Une informaticienne, c’est forcément fan de star wars.
    Et en plus à§a sort avec des mecs pas beaux et pas fun parce que à§a se prends pas la tète (limite garà§on manqué) et que à§a sait reconnaitre la vraie valeur des gens!
    En gros, une informaticienne ne se maquille pas ni ne porte de jupes.

  14. Répondre

    Excellent !

    Je vis un peu à§a car je suis à  moitié informaticienne.

    Merci pour ce billet sympa, je vais tenter de le faire aussi … un jour !

Un petit mot ?

CommentLuv badge

Valérie

Blogueuse - Rédactrice Web

Les WonderMômes c'est la vie de 3 enfants : WonderBoy, presque 12 ans, WonderKid 8 ans, et WonderGirl, 5 ans. Et de leur WonderMôme de maman, happy 40, de la métropole lilloise, qui travaille, passionnée de lecture, d'écriture, d'éducation, qui veut partager ses trucs, astuces, bons plans et grains de folie.

Reçois mes news !

Sur Facebook

Wondermômes

1 day 6 hours ago

Hier nous sommes allés chez #ikea et j'ai acheté ces petits #paniers pour organiser le bazar dans mon meuble de #salledebain #instadeco #madecoamoi #organisation #instahome

Wondermômes

3 days 38 minutes ago

Une lecture que je vous recommande chaudement

Les Jeudis Education

Cette année je…

macaron