Mamans en colère, déculpabilisons !

19/07/2013 , In: Feel Good
0

colère

 

Quand on me voit, on ne le croirait pas. J’ai l’air imperturbable, un roc ou une indifférente, peut importe le nom que l’on me donne. Le premier homme de ma vie, mon père, savait pourtant qu’il y avait le feu sous la glace ! La colère a commencé à bouillonner quand il est parti (RIP) et quand je suis devenue maman, ce sentiment qui nous semble si terrible m’a submergé : elle, la colère…

Maman en colère, pourquoi ?

Parce qu’on change de vie et on ne pensait pas que ce serait une telle révolution. Parce qu’il passe avant nous, avant soi, même avant les autres enfants parfois…

Parce que, parfois, la grossesse n’a pas été un long fleuve tranquille….

Mais surtout parce que l’on a des besoins, qu’il ne sont pas respectés et telle une cocotte minute on finit par exploser !

Maman en colère : la société qui culpabilise

Notre culture, notre civilisation nous renvoie l’image parfaite d’une mère parfaite qui se sacrifie pour ses enfants, qui ne dit rien, qui s’efface comme le faisait nos grands-mères. Et dire qu’on est en 2013…

Alors on se sent mal, on ne se sent pas à la hauteur, on s’en veut de cette colère qui bouillonne en nous ou qu’on fait éclater. On se sent mal quand on croise le regard de nos proches, effarés de notre colère à fleur de peau, qui éclate comme un tonnerre !

Mamans en colère, déculpabilisons !

Oui on a le droit d’éprouver ce qu’on éprouve ! La colère, c’est comme j’ai dit les rancoeurs accumulées car nos besoins d’êtres humains ont été bafoués. Déculpabilisons !

« Mais ce n’est pas tout de le dire, WonderMum » me diras-tu. Oui tu as raison !

Ca fait des années que je cherche à vaincre mon ennemi. Je dis « ennemi » car je me rends bien compte qu‘elle me ronge comme un poison. Mal-être non seulement mental mais aussi physique (le coeur qui bat à la chamade, les oreilles qui battent etc…).

Exprimer sa colère…avec bienveillance

Comme diraient les amis de la poésie, il vaut mieux que ça sorte plutôt que ça reste dedans lol Sur cet interlude poétique revenons à nos moutons euh à notre colère.

Déjà dans les livres de Faber et Mazlish, les auteures insistent sur le fait qu’il faut exprimer avec fermeté nos besoins.

Ex. Quand je vois une serviette mouillée dans mon canapé, je n’aime pas ça car j’ai besoin de garder un canapé en bon état.

Et puis j’ai lu le livre de Marshall B. Rosenberg sur la Communication NonViolente, Les Mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs). 

CNV Rosenberg

 

Je t’avoue que ce livre est très bien, même porteur d’espoirs mais ouch…le lire quand t’as mal dormi la nuit précédente c’est hard !

Mais il est tellement bien que je viendrais régulièrement te parler de mes trouvailles dans ce livre pour la communication avec les mômes.

M.B. Rosenberg nous donne un moyen d’exprimer sereinement sa colère donc sans blesser personne.

Pour exprimer cette colère de façon non violente on …

  • s’arrête pour respirer de façon profonde (vive la planque dans les WC ! 😉 )
  • identifie les jugements qui occupent nos pensées. Ex. « quand il me répond comme ça, je trouve que c’est un petit garçon mal élevé et j’ai peur qu’on me juge comme étant une mauvaise mère »
  • retrouve le contact avec nos besoins. Ex. « j’ai besoin d’avoir un enfant qui ne jure pas parce que j’ai besoin d’être reconnu comme une maman compétente »
  • exprime ses sentiments et besoins insatisfaits. Ex. « quand je t’entends jurer, je n’aime pas ça car j’ai besoin d’avoir un enfant qui exprime sa colère autrement que par la violence verbale ».

Pour avoir testé plusieurs fois, ça soulage, franchement ! Ca déculpabilise car on s’est exprimé sans violence, l’enfant écoute et la colère est sortie dans le calme (si, si, c’est possible !). C’est aussi une belle façon de faire voir aux enfants comment gérer leurs sentiments négatifs.

Je ne dis pas que j’y arrive parfaitement mais j’y travaille !

Et toi, es-tu une maman ou un papa colérique ? Te sens-tu coupable d’éprouver ce sentiment ? Comment tu gères ça ? Viens partager avec mes lecteurs et moi !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retrouves moi sur :

    • Mamanfragile
    • 30/07/2013
    Répondre

    Je suis nouvelle dans votre blog et envie de commenter sur ce sujet.
    Avant d’avoir un enfant on a plein de principe mon enfant fera pas ça, je ferai comme si.
    Et un jour vous êtes maman et la tout vole en éclat.
    J’ai tjrs travaillé avec des enfants, de nature patiente calme qd je punis j’explique me met à la hauteur de l’enfant pour expliquer ce qui ne va pas je suis porte parole de la non violence physique ou verbale.
    Et me voilà avec mon fils de 1 an1/2 qui me fait péter un boulon patience n’est plus ce qui me définit .
    Ce petit bonhomme à un gros caractère et malgré mon expérience avec les enfants j’avoue de ne pas réussir à garder mon calme, et la culpabilité m’envahit pourquoi je n’y arrive pas.
    Tous les jours je me dis aujourd’hui il ne m’aura pas, finit ses crises, je ne céderait pas à ses caprices, je resterai calme.
    Ça ne marche pas tjrs mais je continuerai à me battre et me dit qd grandissant il me comprendra un peu mieux et il y aura plus de communication et oui le gazouillis n’est pas vraiment un dialogue lol
    Dc pour conclure personne n’est parfait il faut juste tenir bon un jour ça paiera en tous cas je l’espère et l’attends avec impatience 😉
    Courage a tous

  1. Je ne me mets pas souvent en colère, mais ça peut m’arriver. Alors j’explique juste à ma puce que je suis fatiguée et qu’il ne faut pas me chercher ;-).

  2. Répondre

    Tu m’as beaucoup donné envie de le lire!
    Je suis pour une éducation dans la non-violence. Merci pour ce partage!

  3. Répondre

    Et puis au fait … merci pour cet article ! Pile au moment ou je culpabilisais d’être crevée et de ne pas être entrain de jouer avec eux (et d’avoir fait un vieux repas purée /saucisse parce que j’ai pas le courage de cuisiner un vrai repas ce soir).
    Y a des jours où la forme et la motivation n’y sont pas et où on ne ressemble pas aux mamans souriantes des magazines: c’est frustrant …

  4. Répondre

    J’ai essayé ce genre de phrase, mais j’ai arrêté parce que j’en avais marre des réponses du genre: « Pourquoi ? », « M’en fiche », etc …
    Du coup, pour reprendre l’exemple des jurons, quand mes garçons de 4 et 3 ans se mettent à dire des gros mots quand ils jouent dans le garage, je me lève sans rien dire avec un grand sourire: « Viens D., il faut que je te parle. ». Je l’emmène dans sa chambre, loin des amis et grands-parents (pour éviter le sentiment d’humiliation): « Pendant les 3 prochaines minutes, tu es puni dans ta chambre, parce que tu as dis des gros mots. Pas de marchandage, si tu pleures, on passe à 4 minutes. Profites-en pour réfléchir et tu me diras pourquoi ce n’est pas bien de dire des gros mots. A tout à l’heure, tu ne sors pas tant que je ne viens pas te chercher. »
    ça m’a laissé 3 minutes pour chercher sur Google « pourquoi les gros mots c’est pas bien » (oui, parce que c’est universel d’apprendre ça aux gamins alors que les adultes passent leur temps à en dire !).
    Bref, avec les miens, j’ai remarqué que quand ils ne se sentent pas rabaissés, la leçon passait mieux. Après, tous les enfants sont différents et il n’y a aucune méthode universelle (sinon ils seraient tous parfaits).
    J’aime croire que faire preuve d’empathie aide énormément. Mais parfois plus facile à dire qu’à faire !

  5. ça fait plusieurs fois que j’entends parler de la communication non verbale et je trouve que ça a l’air bien. mais quand on a un coup de sang chaud ça doit être dur en pratique non? Je vais essayer ça, pas sur mon pt’it bout, il est trop petit, mais sur des adultes peut être. Je me demande quelle genre de réactions ils peuvent avoir en face.

    • Répondre

      Bah écoute je pratique tout ça même « sur » ma fille depuis 1 an…oui pas toujours évident, ça demande des efforts, ça marche mieux certainement jours plus que d’autres mais ça vaut le coup de s’accrocher et on voit la différence avec Chéri, ce n’est pas parfait mais ça va beaucoup mieux !

  6. Répondre

    moi j’explose facilement… je pète les plombs. je suis entre culpabilité (« c’est pas si grave ») et « putain mais j’existe! » ça fait quoi si j’ai envie que mon canapé soit toujours en état?? ok… pour vous c’est chiant… mais pour moi aussi quand vous me le bousiller… alors pourquoi ce serait toujours à moi de prendre sur moi et de faire un effort!! » merde à la fin!! ça prête à rire… mais c’est en réalité loin d’être drôle…

  7. Rassurez-vous, la femme parfaite n’existe pas (et tant mieux)

  8. Répondre

    On m’a conseillé ce livre lors de la formation d’assistante maternelle, c’est un psy qui nous en avait parlé. J’aimais déjà bien le titre avant de lire le livre. J’ai trouvé, comme toi, beaucoup de choses intéressantes, mais je te crois quand tu dis qu’après une mauvaise nuit c’est un peu dur de le lire lol il faut plutôt être zen 🙂 Je ne suis pas une maman colérique, mais ce que j’essaie d’appliquer ds ma vie privée et professionnelle c’est de ne pas émettre des jugements facilement et savoir exprimer ce que je ressens et quels sont mes besoins par rapport à une situation compliquée sans blesser l’autre, ça passe beaucoup mieux comme ça et dans la plupart des cas, ça fonctionne.

    • Répondre

      Oui ça fonctionne mais ça demande une sacré gym intellectuelle, nous n’avons pas été élevé comme ça…

  9. La CNV c’est tout un programme. J’ai déjà suivi des formations mais sans pratique je trouve cela très dur à appliquer au quotidien surtout quand l’environnement proche n’accompagne pas le mouvement. Sinon j’adhère à 100% et j’essaye d’exprimer au maximum ma colère de la sorte.

  10. Répondre

    J’avoue, je suis quelqu’un de colérique à la base mais je prends sur moi avec les enfants pour ne jamais m’énerver. Par contre arrivé le soir, quand mon mari rentre du taf, je lui demande souvent de prendre le relai car je sens que je suis irritable et que j’ai besoin d’un moment pour moi pour le pas péter les plombs ! Avec cette solution, on arrive à gérer pas trop mal 🙂

    • Répondre

      C’est vrai que la possibilité du relais c’est important aussi 😉

  11. J’aime bien le fait de pouvoir dire ce qu’on pense, par contre encore faut-il que l’entourage écoute
    F&M disaient aussi de faire une lettre à la personne sur laquelle on veut vider son sac, mais pas forcément lui donner, le simple fait de l’écrire permet de vider la colère et aussi de voir les choses sous des angles différents.. Pourquoi suis-je réellement en colère ? Est-ce que cette colère à vraiment la source que je lui donne ou est-ce plus profond , car frustré de ne pouvoir faire ce qu’on veut du fait d’un autre soucis non résolu avant.

  12. Répondre

    Comme tu le dis si bien, ma colère vient souvent de mes frustrations: parce que je suis fatiguée, parce que ma fille ne me laisse pas 2 mn de répit même pour aller aux toilettes. Et au bout d’un moment, la cocotte-minute explose! Je culpabilise énormément en me disant que ce ne doit pas être facile d’avoir une maman qui râle tout le temps mais je ne veux pas non plus me laisser bouffer. Les femmes d’avant se sacrifiaient pour leurs enfants mais c’est aussi parce qu’elles avaient « l’habitude » de se sacrifier: la place d’une femme était à la maison et elle n’avait pas son mot à dire. Nous avons appris à écouter nos besoins et à les satisfaire, il est donc plus difficile pour nous de nous effacer devant nos enfants et j’ai envie de dire que c’est bien mieux!
    Prendre le temps de se poser, de respirer et d’évacuer cette rancoeur, c’est important. Et d’autant plus important que nous sommes des exemples pour nos enfants, apprendre à gérer nos colères, c’est apprendre à gérer celles de nos enfants. J’ai hâte de lire les autres conseils que tu as relevés.

    • Répondre

      Oui on est leur modèle alors si on trouve une façon de gérer nos colères on pourra leur transmettre et ça les aidera aussi à gérer leurs propres émotions !

Un petit mot ?

Valérie

Blogueuse - Rédactrice Web

3 WonderMômes de 12 ans ,8 ans et 6 ans... et 1 WonderMum, une maman du Nord, fan de livres, de cuisine, de zentangles, de Blanche Neige. Bujo addict et Potterhead. Aspire à une vie plus green, plus slow et plus minimaliste (mais y'a du boulot ;-)).

Reçois mes news !

Sur Facebook

Wondermômes

1 day 18 hours ago

😂

La féérie de Noël en 11 illustrations by Parent épuisé

Wondermômes

1 day 20 hours ago

Sur le blog, test du bouquet de chocolat de l'Atelier du chocolat !

Les Jeudis Education

Cette année je…

macaron