dessin-colere-01

 

Je ne sais pas si tu es comme moi mais les émotions négatives me mettent super mal à l’aise. J’ai beau savoir qu’une crise émotionnelle ne dure que 15 mn, c’est 15 mn qu’il faut tenir…et que dire de notre môme ? Ce n’est pas marrant pour lui de se sentir submergé par l’émotion.

De plus, dans notre société, il est de bon ton de cacher nos émotions. Je ne suis pas trop d’accord avec ça pour avoir vu ma mère refréner ses émotions toute sa vie et en arriver à craquer complètement nerveusement il y a quelques années.

Donc l’idéal est donc d’apprendre à gérer ses émotions afin de se sentir mieux physiquement et mentalement. Cet apprentissage est une part non négligeable de l’éducation que je souhaite donner à mes mômes.

Aujourd’hui je vais te parler de la colère. Il existe plusieurs moyens d’accompagner son enfant pendant sa colère, moyens à adapter à chaque enfant et à chaque situation. Je pense notamment à l’écoute active (Thomas Gordon), à l’accueil des sentiments (souviens-toi de mon billet intitulé « Gérer ses sentiments négatifs, pas évident » façon Faber et Mazlish), au contact physique (massage, le prendre dans nos bras pour un câlin, techniques préconisées par Isabelle Filliozat).

Mais l’enfant, que peut-il faire par lui-même quand il sent la colère monter ? Il y a quelques trucs qu’on peut lui apprendre à faire de lui-même, ce qui nous sauvera la mise quand on sera occupée par ailleurs (je pense notamment aux multi-mamans 😉 ).

WonderBoy, presque 9 ans, aime taper à grands coups dans un coussin. WonderGirl, 34 mois, en est au stade où il ne faut pas la toucher, elle s’isole d’elle-même dans le couloir d’entrée et pleure un bon coup. D’autres enfants aimeront malaxer quelque chose (pain, pâte à modeler etc).

WonderKid, 5 ans, lui qui a toujours aimé dessiner, a choisi une autre technique que j’appelle faire des dessins de la colère. Parfois il s’acharnera sur plusieurs feuilles, les trouant même, les découpant parfois. Parfois sur la même feuille, il commence par gribouiller en noir et finit par faire des bonhommes heureux à la fin. Parfois il transforme son dessin de la colère en.. éventail et s’en va en rigolant (comme dans le dessin du haut, il était en colère contre sa soeur). Cette technique le calme à tous les coups, il se recentre et s’apaise ainsi.

Regarde un peu l’une de ses œuvres :

dessiner sa colère

 

Je te conseille donc de tester différentes méthodes pour aider ton enfant à s’apaiser par lui-même. Chaque enfant étant différent (tu l’as lu avec les miens), on tâtonne mais on finit par trouver ce qui les aide vraiment à s’apaiser.

Et toi tu as déjà utiliser l’une des techniques dont je viens de te parler ? Ton môme dessine-t-il parfois ses colères ?

****************************************************************************************************************************

C’était ma participation à mon rendez-vous les jeudis éducation.

macaron-rdv-education-02-exp-200Ils parlent aussi éducation cette semaine : aller sur le pot chez Super Choupi

colère

Un outil de gestion des émotions négatives : dessiner sa colère

Étiqueté dans :

, , , , ,