Envie de (re)partir en couple au bord de la mer

Vous vous souvenez, en mai dernier nous étions partis Wonderdad et moi en week-end sans les enfants. Pour la première fois, ma famille ayant proposé de garder les enfants nous laissant un peu de temps pour nous deux.

Je me souvient encore de cette pérégrination salvatrice pour mon moral mais aussi pour nous retrouver tous les deux. La famille c’est bien, mais on oublie trop souvent que nous sommes aussi un couple. La vie de tous les jours s’écoulent trop vite, les jours passent, les semaines, les mois et même les années. Chacun prend sont petit train quotidien, et l’arrivée de la SVOD nous sépare encore plus. Plus de programme en commun le soir, il faut dire que je tombe de sommeil à 21h00, donc je ne vais pas jeter la pierre, mais jadis, on regardait la télé ensemble le soir sur le canapé. Maintenant chacun regarde sa série dans son coin, trop de programme, trop de choix, trop de possibilité de s’amuser seul, encore plus avec son téléphone.

Bref, partir tous les deux c’est vraiment fun et j’ai hâte de pouvoir recommencer. Pourquoi pas repartir à la mer en plein hiver, à regarder les flots s’écraser sur la plage avec un gros blouson, un bonnet et un café chaud entre les mains. Je me souvient de cette dame qui nous avait accueillit dans son Airbnb à 5 minutes de la place. Elle nous avait raconté son histoire. Comment rentabiliser son grand logement, comment devenir hôte Airbnb ?

Elle avait choisit de louer sa maison, une solution par trop contraignante au final pour gagner de l’argent. Mais avec quelques investissements au départ : la déco, le sauna, la nouvelle terrasse, le linge de table et de bain, etc. Et de s’abonner à un service de conciergerie de location saisonnière. Ainsi elle n’avait quasiment plus rien à gérer, sauf l’accueil des clients lorsqu’elle était chez elle. Ce n’est pas pour autant qu’elle avait arrêté de travailler, au contraire. Mais seule, nous n’avons pas su si elle était veuve ou divorcée, au moins cette solution lui permettait d’arrondir ses fins de mois.

Je me demande si un jour, lorsque nous serons vieux nous ferons pareil. Car j’ai bien peur que notre retraite sera pitoyable, encore plus pour les enfants qui seront à notre charge encore plus longtemps que je l’ai été chez moi. Sans compter les revers de fortune, le mode « nounou » pour les petits enfants, et j’en passe. Tout cela me fait peur, comment sera notre avenir, nos vieux jours et notre relation avec nos enfants ?

Je ne vais sûrement pas les retenir près de moi comme ma mère l’a fait, pour ce que j’en gagne maintenant. C’est moi qui doit la gérer depuis un bon moment, mais c’est un autre sujet, je n’ai pas envie d’en parler dans ces lignes. Chacun aura donc son avenir, sa propre vie, ses propres choix, mais je serais toujours là pour les aider pour les recueillir si besoin, recoller les morceaux et leur proposer une seconde chance, si je le peux.

Mais pour le moment, j’ai envie de souffler, de me retrouver, de nous retrouver, j’ai le droit, non ? Alors, allez cher famille, proposez moi encore de garder les gosses et laissez moi vivre ma vie de femme et de conjointe.

(Visited 21 times, 1 visits today)

Commentez sur Facebook

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.