Accepter la différence, enseigner la tolérance

24/07/2014 , In: Feel Good
0

accepter-difference

 

Retour sur des fins d’après-midi au centre de loisirs….Après être allée chercher mon grand, je récupère mes deux oisillons à leur centre. Même tranche d’âge, ils sont ensemble pour encore quelques mois. WonderKid me voit de suite et me tire par la main. Il veut me présenter son copain. Un copain dont les cheveux sont autant crêpus que ceux de WonderKid sont lisses…des cheveux aussi noirs que ceux de WonderKid sont blonds. Une couleur de peau dont WonderKid m’a dit “regarde mon copain il a le même couleur de peau que tes meilleurs gâteaux au chocolat”. Son copain de vacances…

Et puis un autre soir, je discute un peu de l’adaptation de WonderGirl au centre de loisirs, WonderKid s’en va jouer. Il m’appelle quelques instants plus tard. “Maman, regarde la tour que j’ai fait avec mon nouveau copain“. Du coin de l’œil je vois une maman quasi en larmes. Le nouveau copain de WonderKid c’est son enfant. Un enfant qu’on dit “différent”. Un enfant trisomique qui doit avoir dans les 4 ans. Il n’est pas au centre mais sa grande sœur, si.

Les larmes m’ont piqué les yeux de voir l’émotion de cette maman. Ses yeux qui me disaient merci et pourtant…

Comme le disait Mandela, Personne ne naît en haïssant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, ou de son passé, ou de sa religion. Je suis heureuse car mon fils a gardé son esprit intacte. Son grand frère lui a dit ensuite “tu as vu qu’il était différent ?“. WonderKid lui a répondu “oui mais il sait rire, il est gentil“.

Apprendre à connaître les gens sans se limiter aux apparences voilà un trésor que je voudrais enseigner à mes enfants. J’avoue, je n’ai pas de souci avec mes enfants. Ils vivent dans une ville métissée. Et puis pour moi c’est aussi naturel. Dans mon groupe de copines au lycée, j’avais deux bonnes copines, des sœurs gabonaises qui avaient un cœur gros comme ça.

J’ai aussi discuté avec WonderBoy des handicaps physiques, il sait aussi que personne n’est à l’abri. Je lui ai conté l’histoire de mon pépé, qui a fini ses jours en fauteuil roulant suite à un AVC…

J’essaie de leur transmettre le respect de ces personnes qui peuvent sembler différentes “mais de toute façon on est tous différents, hein, Maman ?” avait fini par dire WonderKid. Quand on croise à pied une personne en fauteuil roulant, il n’y a pas de détournement de regard de ma part. Je veux juste rester attentive pour aider la personne si elle le souhaite. Ne pas lui faire sentir sa “différence”.

Car moi aussi je suis différente, à ma façon, avec mes forces et mes faiblesses.

Et toi, enseignes-tu la tolérance à tes enfants ?

*************************************************************************************************************************

C’était ma dernière participation à ma rubrique Les jeudis éducation.

macaron-rdv-education-02-exp-200

 

Ils parlent éducation aujourd’hui : Papa Blogueur nous expliquer comment gagner de l’argent quand on n’a que 9 ans, Drôle de Maman se demande s’il faut limiter la télé, Vivi nous explique pourquoi Titeuf n’est pas pour les enfants de 4 ans en matière de zizi,Maman Mammouth nous parle de “faire garder son enfant, une nécessité ?”, Drôle de maman se demande si on doit limiter la télé

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tu kiffes ? Partages avec tes amis... Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someoneShare on LinkedIn

Retrouves moi sur :

    • lilyla
    • 16/02/2015
    Répondre

    1. je vous suis depuis longtemps pourtant
    2. je suis très attentive voire à la recherche de partage sur le sujet de la différence
    3. je n’avais pas lu cet article
    Et pourtant … il m’a fait un bien fou surtout 2 choses que vous dites : regardez les gens (une vidéo circulait : 1 parent et 1 enfant face à 1 autre enfant filmé devait reproduire les grimaces de celui-ci … et le cas d’un enfant différent et le parent s’arrête net et fait la différence que son enfant en fait pas et continue de faire des grimaces en imitant : je l’ai adoré car il en dit tellement long sur la soit-disant bienveillance de l’adulte …) et aussi essayer que l’enfant ait conscience que la différence ou plus l’handicap peut-être de naissance ou arriver en cours de vie car on ne sait jamais ce que nous réserve l’avenir ! Ici j’ai toujours été élevé avec une réelle bienveillance sans pour autant connaitre dans ma famille proche cela et à la naissance de ma fille, je l’ai accepté tel qu’elle était (réellement), heureusement je ne faisais pas partie des mamans qui idéalisent leur bébé car ma fille a une grande différence à elle 😉 pas toujours évident à vivre en tant que parent avec l’inquiétude de l’évolution pour sa santé mais il faut faire la part des choses aussi et considérer l’être tel qu’il est sans pour autant le sur-protéger au risque de le rendre plus différent qu’il ne l’est et de toucher à sa personnalité!

    Merci de ce bel article

    • Répondre

      Je l’ai sorti cet été, voilà pourquoi tu as peut-être loupé 😉 Merci pour ton témoignage et un bisou à ta fille <3

  1. Répondre

    Coucou ! J’ai 5 enfants dont deux petits jumeaux autistes, je sais à quoi point le regard sur la différence est important. Surtout que l’inclusion en milieu ordinaire est à la fois une vraie richesse pour nos enfants “différents” qui les aide à progresser mais aussi pour les autres enfants qui plus tard n’auront pas peur du handicap car ils auront appris à vivre avec cette diversité.

    • vivi mams 31
    • 25/07/2014
    Répondre

    J’aime beaucoup ton billet où tout est dit 😉 encore une fois les enfants disent vraie t ne se prennent point la tête 😉

    • Répondre

      Oui pour eux, un enfant est un enfant, point barre, hier soir, il attendait son nouveau copain pour lui montrer sa tour faite en LEGO 😉

  2. Répondre

    Bravo à ton p’tit gars et bravo à toi car c’est grâce à toi et au papa qu’il est comme ça.
    Le meilleur copain de choubi’monstre est un petit black, beau comme un coeur. Et quand je les vois ensemble je fais un gros fuck en pensé au géniteur, ce sale facho qui a essayer de faire haïr les étrangers à ses filles.
    Noir, blanc, handicapé…tout les enfants doivent être traités pareil et aimés pareil. Ce sont notre avenir et certaines personnes ont tendances à l’oublier.

    • Répondre

      C’est clair et tu sais quoi ? Le premier ptit amoureux de halte-garderie de la miss était un petit Black 😉 Lui était en admiration devant ses boucles blondes, elle, de la couleur de sa peau 😉

  3. Répondre

    Bah dis donc Wonderkid il est épatant, c’est beau quand même l’innocence et la bonté d’un enfant. J’espère aussi transmettre ça à mon fils, qui ne se fasse pas influencer par l’intolérance que l’on voit de plus en plus autour de nous.

    En tout cas, c’est un article très émouvant et tu peux être fier de ton fiston!

    Bisou

  4. Répondre

    trop beau ce billet!! ça me fait écho car s’il n’y a qu’une chose que je devais leur enseigner c’est ça : la tolérance et l’acceptation de la différence, j’ai la naïveté de croire qu’avec ça tout le reste suit… L#1 a fait sa maternelle dans une école “arc en ciel”, elle n’a jamais posé de question et s’extasie à chaque fois sur le fait que ses copines parlent plusieurs langues…(copines parce qu’à son âge les copains ça n’existe pas 🙁 ) on a dans notre entourage une petite fille de son âge handicapée de naissance (retard et difficulté motrice) elle joue systématiquement avec à chaque fois qu’on se voit sans misérabilisme, naturellement …j’espère que L#2 qui n’ira pas dans une école arc en ciel aura cette même ouverture… et que L#1 conservera son amour des gens… quel qu’ils soient… merci pour ce billet

    • Répondre

      Oui c’est ça, c’est naturel chez lui aussi, ce n’est pas de la pitié, c’est juste qu’il a vu surtout la douceur et la joie de vivre de ce petit garçon…Sont tops nos loulous !

  5. On se rend compte souvent qu’en fait les enfants vivent très bien la différence, ils ne la “voient” pas comme nous adultes… et ce sont d’avantage les discours des parents, enseignants, adultes environnants qui forment l’idée de la différence… avec plus ou moins de tolérance…
    En tout cas, je trouve que ce sont des valeurs essentielles et indispensables à transmettre à nos enfants, mais aussi que finalement on devrait peut-être les écouter plus souvent, en prendre de la graine comme on dit! 🙂

    Très bel article <3

    • Répondre

      Tout à fait, c’est l’entourage qui crée l’intolérance…Merci pour l’article 😉

  6. Pingback: Faire garder son enfant, une nécessité? | Blog pro allaitement maternel et maternage

  7. Répondre

    Je l’ai trouvé émouvant ton billet, surtout les mots de WonderKid lorsque son grand frère lui a demandé si il avait remarqué que son copain était trisomique.

  8. Répondre

    Joli billet !
    Oui,la tolérance et aussi l’envie de découvrir l’autre, ce sont 2 points que nous avons à coeur dans notre petite tribu ! Parceque c’est notre philosophie de vie mais aussi pour que notrepetite crapouille puisse grandir dans un monde oú son handicap ne sera pas regardé comme une tare … J’insiste souvent sur le fait par exemple que sa présence à l’école lui est bénéfique c’est évident mais elle apporte aussi énormément aux autres enfants 😉

  9. Répondre

    ma fille est allée dans une halte garderie où justement le principe est d’acceuillir des enfants valides et non valides donc elle connait 😉 c’est vrai que c’est important car comme tu le dis, on est tous différents, aprfois ça se voit moins c’est tout!

    • Répondre

      Théoriquement mes enfants vont dans des structures qui acceptent TOUS les enfants…mais dans les faits, on les voit peu (ou je ne les connais pas ;-)). Mais devenir copain avec un enfant qu’il ne voit que 5/10mn le soir, surtout différent, il m’a épaté mon loulou <3

  10. Un très bel article qui m’a fait briller les yeux, merci pour cette petite leçon de savoir vivre

  11. Pingback: Accepter la différence, enseigner la tol...

  12. C’est très beau ce que tu écris là… Tu m’as presque tiré une petite larme quand tu as évoqué le nouveau copain trisomique. Tu peux être fière de ton éducation !

    • Répondre

      Merci, je suis surtout fière du chouette petit garçon qu’il est 😉

  13. Pingback: Titeuf n'est pas pour les enfants de 4 ans en matière de zizi ! - Maman/femme pratique l'école à la maison , IEF mais pas que | Maman/femme pratique l'école à la maison , IEF mais pas que

  14. Pingback: Titeuf n'est pour les enfants de 4 ans en matière de zizi ! - Maman/femme pratique l'école à la maison , IEF mais pas que | Maman/femme pratique l'école à la maison , IEF mais pas que

Un petit mot ?

CommentLuv badge

Valérie

Blogueuse - Rédactrice Web

3 WonderMômes de 12 ans ,8 ans et 6 ans... et 1 WonderMum, une maman du Nord, fan de livres, de cuisine, de zentangles, de Blanche Neige. Bujo addict et Potterhead. Aspire à une vie plus green, plus slow et plus minimaliste (mais y'a du boulot ;-)).

Reçois mes news !

Sur Facebook

Wondermômes

17 hours 21 minutes ago

Quand j'apprends que la maîtresse de WonderKid s'inspire des pédagogies Montessori et Freinet pour sa classe 🤩😍

Wondermômes

17 hours 24 minutes ago

Coucou ! Petite demande aux personnes ayant participé au concours, pourriez vous liker la page de Lana J by Rose pour valider votre participation et m'indiquer ici ensuite le pseudo de votre participation sur mon blog ? Car pour l'instant aucun gagnant faut d'avoir liké la page.... Je vous laisse jusque vendredi pour le faire, merci pour elle .

Les Jeudis Education

Cette année je…

macaron