Étrennes et moi

tirelire enfant
Source : Pixabay

Déjà en octobre/novembre les éboueurs/facteurs/pompiers viennent chercher leurs étrennes. Et je me suis souvenue qu’autrefois c’était une tradition très ancrée dans mon coin.

Dans mon enfance, le premier de l’An, je devais aller présenter mes voeux à la famille proche avant 11h (imagine un peu à quel point j’étais enchantée…). J’allais avec mes parents étrenner mes grands-parents paternels et ma Tantine…qui étaient mes voisins (un quartier/deux familles – oui oui ça existait !). Je ne me souviens plus très bien si j’avais des étrennes à mes grands-parents paternels car assez vite, ils sont tombés gravement malades alors je me souviens surtout de les voir alités 🙁

Chez ma Tantine en revanche, j’avais toujours ma pièce. Et même si je l’aimais bien, faut dire que j’aurais préférée ne pas avoir ma pièce et traîner au lit ce matin-là (oui j’étais une marmotte – oui je n’étais pas vénale – oui j’étais une feignasse lol).

Pour elle, c’était l’occasion de faire plaisir à nous, les petits-enfants de son frère, elle qui était restée jeune fille…

Puis nous filions chez mon grand-père paternel. Chez lui, point de pièces mais un petit jouet (souvent un habit pour mes poupées ou mes Barbie), ça me faisait plaisir c’est clair. Il est décédé quand j’avais 10 ans. Ses filles, mes tantes célibataires, ont pris le relais (nièce unique, ça aide) mais suite à des problèmes financiers, plus de pièces…Mais ça ne m’a jamais manqué.

Je n’y allais pas pour ça mais pour les voir.

Pour mes mômes, l’idée de leur donner des étrennes ne m’a jamais effleuré. Je n’ai même jamais fait ce geste envers mes filleuls. Je pense que j’aurai été mal à l’aise s’ils étaient venus me voir le jour de l’An, rien que pour ça.

Mes enfants n’ont plus que ma mère et un jour elle m’avait demandé de lui ramener de l’argent pour ça. Je n’ai pas voulu. D’une parce qu’elle a besoin de son argent pour payer son EHPAD mais aussi parce que je veux que mes enfants aillent la voir sans « récompense » à la clé.

Déjà que je n’aime pas quand ils réclament leurs cadeaux à peine arrivés dans sa chambre quand c’est Noël/leur anniversaire/Pâques…

Tu l’auras compris, je ne suis pas pour. Mais je comprends très bien quand le geste part de la personne étrennée, que c’est sa façon de donner du bonheur, comme le faisait ma Tantine ou mon grand-père maternel. Du reste, mes enfants ont la pièce à mes tantes à certaines occasions (comme St Nicolas).

Et toi, pour ou contre les étrennes ?

******************************************************************************************************************************

C’était ma participation à mon rdv « les jeudis éducation » sur le thème des étrennes.

Ils en parlent aussi : Mère Débordée,

Ils parlent aussi éducation : savoir écouter ses enfants, cinq semaines d’éducation, une méthode simple pour arrêter de crier sur ses enfants, le jeu qui aide à dénouer les situations du quotidien, le racisme et mon enfant, ma pédagogie (Montessori inside)

macaron-rdv-education-02-exp-200

La semaine prochaine, je t’invite à nous rejoindre pour parler éducation. Thème proposé : l’importance du langage des parents dans l’acquisition du langage des enfants. A jeudi prochain !

Rendez-vous sur Hellocoton !
(Visited 3 times, 1 visits today)

Commentez sur Facebook

3 Comments

  1. Pingback: Une méthode simple pour arrêter de crier sur ses enfantsDrôle de Maman

  2. Etteilla 16/01/2015 at 9:32

    Et bien tout comme toi, je les ai connu plus jeune mais ça ne me viendrais pas à l’idée de le faire… disons que je ne suis ni pour ni contre…

    Reply
    1. WonderMomes 19/01/2015 at 12:30

      Un peu comme moi, si ça fait plaisir à la personne qui donne…mais se sentir obligée de donner ou au contraire, aller voir quelqu’un pour avoir des étrennes, pas d’accord !

      Reply

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.