La mère de famille, au coeur du changement

27/11/2015 , In: Humeurs
0

C’est une réflexion, un peu comme une évidence quand je regarde autour de moi et CHEZ moi : la mère de famille est souvent au coeur du changement. Sans doute est-ce dû au fait qu’on se donne à 1000% pour notre famille, qu’on cherche toujours le meilleur ou tout au moins, le “bien” pour ceux qui nous sont le plus cher.

J’ai remarqué que bon nombre de changements que j’ai voulu initier ont été suivis par toute la famille. Quand j’ai voulu perdre du poids, Chéri a décidé de ré-équilibrer avec moi notre alimentation tout en respectant notre budget. Je voudrais faire d’autres changements dans ce domaine mais les sous restent souvent le nerf de la guerre. Revenir à l’alimentation bio que nous avions adopté à la naissance de WonderKid me fait envie (pour son eczéma atopique nous n’avions guère d’autres choix). On y est mais par petites touches : on prend certains produits en bio, on mange moins de laitages, de gluten et on a revu nos apports en sucre, aidés en cela par notre ré-équilibrage alimentaire.

Mes enfants mangent pas mal de fruits et de légumes par rapport aux copains/copines du même âge (même si c’est plus dur pour les deux derniers, je te cacherai rien).

Quand j’ai souhaité avoir une vie de famille plus heureuse en criant moins, là encore, Chéri a suivi. De l’éducation bienveillante à une éducation que je qualifierais maintenant plutôt de positive à présent, les changements sont là, même si on est loin d’être ce qu’on voudrait être.

Mon nouveau dada, c’est tout ce qui concerne l’hygiène et la beauté (notamment des cheveux, entre la miss et moi et nos bottes de foin sur le tête et les cheveux gras de WonderBoy). Si tu as des astuces pour les problèmes de peau et de cheveux gras des pré-ados, je prends toute info utile !

Depuis septembre nous tentons de vivre plus lentement aussi pour mieux profiter de notre vie et de nos enfants.

En revanche, il est des changements qui ont fait chou blanc : j’ai du mal à transmettre mes valeurs en ce qui concerne la religion (WonderBoy étant -déjà- trop “scientifique”) ou encore la méditation que mon aîné considère comme “du grand n’importe quoi”(idem pour le yoga).

On ne réussit pas à tous les coups. Il faut maintenant que j’apprenne à suivre les changements initiés par mes enfants. Ça sera mon challenge des prochains mois 😉

******************************************************************************************************************************

macaron-53billetsen2015

C’est ma participation très tardive au thème “ça, je sais bien le faire” #53billetsen2015 pour Agoaye.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tu kiffes ? Partages avec tes amis... Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someoneShare on LinkedIn

Retrouves moi sur :

  1. Répondre

    Bonjour
    C’est à croire que les pères délèguent la partie éducative et relationnelle aux mamans et qu’ils souhaitent continuer le schéma plus ancestral le père ramène l’argent et la mère gère le foyer. Sauf que aujourd’hui beaucoup de mamans travaillent. Dur, Dur de tout gérer! Dur, dur d’amorcer le changement ! Il faut y croire et tenir bon!

    • Répondre

      Moi j’ai la chance d’avoir un mari impliqué dans les tâches ménagères et la gestion des enfants, je souffle les idées mais lui suit donc ça c’est déjà pas mal !

  2. Répondre

    Joli billet, pour la philosophie ou religion ça viendra peut être avec le temps… Je n’ai plus du tout la même vision qu’il y a qqes années, l’apprentissage est personnel (parfois malheureusement) en tout cas tu as bien raison : on initie bcp de choses!!

    • Répondre

      Eh bien écoute, revirement, il souhaite retourner au caté en 6ème, comme quoi, sans forcer, il y a quand même des choses sur lesquels il fait son propre cheminement.

  3. Peut-être que la mère est la seule qui réfléchit ? ?
    Blague à part, c’est effectivement souvent le cas, avec le revers de se fatiguer beaucoup… Mais les changements sont souvent de vrais bonus pour la famille et nous amène à nous poser un peu ! (Je suis en plein changements mais ça fourmille dans ma tête, d’où ma référence à la fatigue que cela implique, je pense trop… mais je sais que ce sera bénéfique dans qq semaines)

  4. Répondre

    Je remarque un peu la même chose ici, et pour les mêmes aspects que toi dailleurs ! Bon, c’est aussi valable dans le négatif malheureusement (genre une maman sur les nerfs => une famille sur les nerfs). Mais au moins ça motive à aller de l’avant 😉

  5. Répondre

    Et oui sans nous le monde partirait on ne sait où mais tant que monsieur suit !!! pour les cheveux gras (ou plutôt contre) essaies de Rhassoul en masque mais sinon avec les changements hormonaux pas facile d’y échapper.

    • Répondre

      Euh un masque, je risque d’avoir du mal à lui faire faire mais merci pour le tuyau 😉

  6. Bravo pour tous ces petits changements 🙂
    Je te rejoins sur le bio et la pédagogie positive ici, mais pas toujours évident à mettre en pratique aussi assidument que je le voudrais !

  7. Que du positif opus ces changements ! C’est vrai que les mamans sont souvent les initiatrices des évolutions de la famille ?

Un petit mot ?

CommentLuv badge

Valérie

Blogueuse - Rédactrice Web

3 WonderMômes de 12 ans ,8 ans et 6 ans... et 1 WonderMum, une maman du Nord, fan de livres, de cuisine, de zentangles, de Blanche Neige. Bujo addict et Potterhead. Aspire à une vie plus green, plus slow et plus minimaliste (mais y'a du boulot ;-)).

Reçois mes news !

Sur Facebook

Wondermômes

1 hour 31 minutes ago

Sur le blog,

Wondermômes

6 days 1 hour ago

Vous savez déjà que ce que Papa Noël va offrir à vos loulous ? Mes deux derniers ont fait une liste tellement longue qu'il va devoir un sacré choix ! ;-)

Les Jeudis Education

Cette année je…

macaron