Ah les vêtements pour enfants…Lors de ma première grossesse, une fois la première écho passé, mon grand plaisir fut d’acheter un ptit pyjama à mon futur bébé. Il s’est vite posé la question de savoir comment nous allions nous y prendre pour l’habiller car j’étais au chômage à cette époque là.

L’occasion

Ça m’a toujours fait bizarre de voir les gens mettre des sommes folles dans des habits que l’on est obligé de changer si vite, soit parce qu’ils grandissent, soit parce qu’ils détruisent rapidos leurs pantalons dans la cour de récré, soit parce que la carotte a eu raison de son t-shirt tout neuf.

Nous avons donc constitué son premier dressing avec des habits achetés en vide-grenier ou rachetés à ma belle-soeur qui a deux garçons plus âgés.

En revanche, chaque saison je lui ai fait plaisir voire je ME suis fait plaisir avec un ou quelques vêtements tout neufs.

 

De frère en frère et bien plus

WonderKid hérite régulièrement des saisons passées de son frère mais le stock diminue d’année en année vu que WonderBoy garde (enfin) ses vêtements plus longtemps. Ce qui m’arrange dans un sens car WonderKid a des envies de look moins casuales que son frère alors je peux lui faire plaisir mais toujours à petit prix, petit budget oblige car il y a la petite soeur qui suit…

 

Et depuis septembre, les rescapés (je parle des vêtements hein) partent chez mon beau-frère pour son bébé tout neuf.

 

Changement de direction avec WonderGirl

Ses quatre premières années, WonderGirl a pu profiter des habits des filles d’une copine et de ceux des filles de sa marraine. Mais depuis un an,non car je ne vois plus cette copine et WonderGirl a rattrapé en taille la dernière née de sa marraine (qui a deux ans de plus qu’elle…la mienne est une grande tige). Puis il y a un autre facteur : les goûts de Mademoiselle.

Alors que son grand frère n°2 s’en fiche de ses vêtements comme de son premier slip, elle non…il y a un pyjama qu’elle refuse de mettre…parce que les cerises sont noires dessus O_o elle m’avait déjà fait le coup à la précédente saison. Bref, les vêtements de mon amie ne lui plaisaient plus car trop BCBG, pas assez de rose et de paillettes (amis du bon goût, bonjour !).

 

Du coup elle a des vêtements à petit prix également…qui iront aux oeuvres quand elle aura changé de taille.

 

Une philosophie : que les vêtements tournent…

Alors qu’il y a tant de malheureux, je trouve ça dommage de jeter des vêtements encore mettables. Alors je donne, idem pour les miens. Même si je n’ai pas les moyens d’acheter de la mode éthique, je me dis au moins que j’aide à ma mesure les autres.

 

Que transmettre aux enfants ?

Ils ne sont pas encore influencés par les marques et WonderBoy ne cherche pas à suivre la mode (il est juste en mode camouflage bleu/gris lol). Ils savent que l’on donne les vêtements et aident même à faire les sacs, à les donner. Je leur dis qu’il faut être bien dans ses vêtements certes mais pas au point de faire un trou dans son budget (ou alors que cela reste exceptionnel).

Pour l’instant le message semble avoir passé.

 

Et chez toi, comment fais-tu pour les vêtements de tes mômes ?

*********************************************************************

C’était ma première participation au défi Green blog de Maman Youpie (je compte partager mes ptits actes du quotidien) et ma participation à mon rdv les #jeudiseducation.

 

Ils parlent aussi « éducation » : Habiller des enfants, rêve ou cauchemar

 

La semaine prochaine, nous parlerons des apprentissages.

Enregistrer

Enregistrer

Commentez sur Facebook

Étiqueté dans :