Lui expliquer sa naissance #épisode3dansmaviedemaman

26/01/2017 , In: Education
0

Au bout de la troisième fois qu’on me pose la question, on pourrait croire que je suis rôdée… « Maman comment je suis née ? ». Eh oui à 5 ans et demi, la miss m’a longuement interrogé sur le sujet il y a quelques semaines. Lui expliquer sa naissance est à la fois simple et complexe. Simple parce que finalement je me suis déjà entraînée deux fois avant avant. Et complexe parce que chaque enfant est différent et chaque naissance aussi.

« Maman, comment je suis sortie de ton ventre ? »

C’était un soir où elle parlait des copains/copines grands frères ou grandes soeurs (ou futures). Elle me disait comme une évidence comme ça devait être bien dans mon ventre (tu parles, un jacuzzi avec resto en continu même s’il n’y a qu’un seul jouet et qu’on est dans le noir, ça doit le faire grave non ?)

Je l’ai senti venir gros comme une maison, sa question. Je lui ai demandé si elle avait une idée. Là elle m’a sorti qu’elle avait entendu des conversations sur le sujet, « ben on sort normalement ou pas normalement ». Je lui ai demandé de préciser, elle n’en savait rien.

Je lui ai évoqué la voie basse sans trop de précisions « cracras » (on repassera pour le sang, l’épisio hein) mais en évoquant bien la nénette. Sa moue interrogative puis sa réflexion « mais la nénette c’est pas un élastique ! » ben en fait si. J’étais pliée de rire mais je me suis retenue.

« Moi je suis née comme ça ? ». Je lui ai répondu que non, que seul WonderKid était né comme ça…que la majorité des gens naissait encore ainsi (moi compris).

 

Lui parler de la césarienne

Je lui ai glissé de suite qu’elle était de la même façon que WonderBoy (l’effet « je me fonds dans la masse » ça plait !).

« Mais pourquoi on n’est pas nés pareil ?  » (sous-entendu « que WonderKid »).

C’est là que j’ai précisé que les circonstances des naissances de tous avaient été différentes. De ma santé chancelante lors de la naissance de son frère et de sa prématurité. Mais que ce qui a joué de malchance pour elle, c’est cet utérus cicatriciel et qu’elle n’était pas dans le bon sens et de ma santé encore… trois facteurs qui m’ont conduit à une césarienne itérative.

Mais je lui ai expliqué que les circonstances étaient si différentes, une maternité plus humaine, un médecin qui me parlait de sa maison en Bretagne pour me faire oublier ce qu’il était en train de me faire, de la musique dans la salle, d’une façon différente de procéder.

Je lui ai expliqué ce médecin qui m’expliquait quasiment minutes par minutes « le bébé est bien en siège », « c’est bien une fille Mme L. », « bon, allez Mademoiselle, il est temps de faire votre apparition » avant de la saisir délicatement. Bref, le jour et la nuit avec la naissance stressante de WonderBoy.

Je lui ai parlé du drap abaissé, de son regard bleu marine, ses cheveux châtains clairs…

 

Elle écoutait, attentive…

 

Et puis les questions se sont enchaînées « tu as eu mal ? », « le docteur, il t’a coupé le ventre au couteau ou aux ciseaux ? », « il a recousu avec du fil de quelle couleur ? » mdr

 

Après avoir répondu sincèrement à ses questions je l’ai vu réfléchir. Elle m’a ensuite dit « tu sais, moi je veux quatre bébés. J’en ferais deux et les deux autres je les adopterais, ça me fera moins mal au ventre ». 😉 Elle est tellement généreuse que ça ne m’étonnerait pas qu’elle adopte un jour des enfants <3

 

Et toi, tes mômes t’ont déjà interrogé sur les circonstances de leur venue au monde ?

**********************************************************************************************

C’était ma participation au rdv les #jeudiseducation sur le thème « au début de la vie » (grossesse, naissance).

Ils parlent aussi « éducation » :

La semaine prochaine nous parlerons de la Chandeleur et/ou de la lumière.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tu kiffes ? Partages avec tes amis... Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someoneShare on LinkedIn

Retrouves moi sur :

    • Émilie
    • 27/01/2017
    Répondre

    Oh oui et plusieurs fois même aux alentours de ses 2 ans 1/2 – 3 ans. Il semblait ne jamais devoir se lasser du récit de son développement in-utero puis de sa naissance.

    • Sev
    • 27/01/2017
    Répondre

    Pour une fois, pas question de jumelles astrales !
    Miss ne se préoccupe pas du tout de la naissance. Elle ne s’est jamais demandé comment le bébé sort du ventre de la maman ni comment le papa met le spermatozoïde ! Ce qu’elle a lu dans sa petite encyclopédie lui suffit parfaitement.
    Pareil pour sa propre naissance, savoir que c’était trop tôt et qu’elle a du rester dans une couveuse à l’hôpital lui suffit !

  1. Les loulous sont toujours très attentifs quand on aborde le sujet de leur naissance (et je t’avoue que j’ai toujours plaisir à replonger dans mes souvenirs). Je leur ai déjà raconté les grandes lignes, sans trop rentrer les détails un peu gore : je garde le meilleur pour plus tard.

Un petit mot ?

CommentLuv badge

Valérie

Blogueuse - Rédactrice Web

Les WonderMômes c'est la vie de 3 enfants : WonderBoy, presque 12 ans, WonderKid 8 ans, et WonderGirl, 5 ans. Et de leur WonderMôme de maman, happy 40, de la métropole lilloise, qui travaille, passionnée de lecture, d'écriture, d'éducation, qui veut partager ses trucs, astuces, bons plans et grains de folie.

Reçois mes news !

Sur Facebook

Wondermômes

2 days 18 hours ago

Sur le blog je vous parle de la passion de ma miss pour la #danse (lien en bio)

Wondermômes

2 days 22 hours ago

Julie, 6 ans est membre de Verificators mais c'est quoi donc ? #ad

Les Jeudis Education

Cette année je…

macaron