Source : Pixabay

Source : Pixabay

Quand je parle de « pousser » les enfants, le terme est peut-être mal choisi et je m’en excuse par avance mais je ne trouve pas vraiment les mots. En fait, je voulais parler du fait de présenter les choses qui sont présentées par exemple dans des classes plus avancées par exemple.

Ma réflexion est partie quand j’ai vu que deux personnes, ayant des enfants du même âge que les miens, leur faisaient faire du travail scolaire que je ne donne pas aux miens.

C’est par exemple apprendre à son enfant de Moyenne Section à lire ou encore à son enfant à écrire en attaché (programme de Grande Section) alors que l’enfant n’a pas encore intégré cette classe.

Quand mon grand était petit, je l’ai beaucoup poussé. je n’avais que lui, il a toujours eu de grandes capacités qu’on a vite remarquées, il posait beaucoup de questions, et je visitais les rayons de ma librairie pour lui proposer de nouvelles activités intellectuelles, souvent sans demande de sa part. Mais il était toujours partant, j’ai continu donc. En revanche, depuis qu’il est à l’école élémentaire, il a refusé net tout cela. Je n’ai pas insisté, c’est un excellent élève et je préfère qu’il se consacre à ses devoirs et j’essaie de lui faire approfondir ses passions. Mais je me vois mal lui proposer un cahier d’exercice de CM2 alors qu’il n’est qu’en CM1 (et dans les premiers de sa classe). Peut-être ne suis-je plus aussi ambitieuse pour lui, me dis-je à la lumière des pratiques d’autres parents que je connais ? O_o

Quand WonderKid était petit, même refrain, je le poussais gentiment, j’étais fière qu’il sache son alphabet à deux ans et plein d’autres choses et puis…à l’entrée à l’école, je me suis aperçue qu’il avait tout oublié. WonderGirl était née entre deux, la culpabilité a fait son chemin, je me suis dit que je n’avais pas assez consacré assez de temps pour lui. Comme il adorait les arts plastiques, je l’ai surtout laissé explorer et créer sans axer sur un travail plus scolaire (tracés etc) et toujours beaucoup de lectures en famille. J’ai voulu surtout me laisser guider par les périodes sensibles (cf. pédagogie Montessori) Maintenant il est en début de CP, c’est un bon élève qui commence déjà à déchiffrer.

Pour WonderGirl, c’était pareil que pour WonderKid. Elle a toujours été passionnée de vie pratique, dès ses 12 mois. J’ai vécu beaucoup de moments sur le sujet avec elle, l’aidant à développer son autonomie. Son dada était aussi les formes et les couleurs mais quand j’ai voulu un jour aborder les lettres avec elle, elle refusait direct toutes les activités en lien avec ça. Je n’ai pas insisté, aurais-je dû ? Elle commence à s’y intéresser depuis le début du mois, sans doute en lien avec son programme de Petite Section. Donc hormis 2/3 lettres, elle ne connaît pas son alphabet mais connait les couleurs et leurs nuances (mauve etc), ses formes, est complément autonome pour son habillage, sa toilette, la propreté. Pour ses coloriages, elle déborde peu et s’attache à parfaire son travail (sa main fatigue). Mais quand je vois qu’une copine de 2 ans son aînée sait écrire en attaché, je me dis que peut-être je ne la pousse pas assez.

Je suis perdue.

Et toi, « pousses »-tu tes enfants ?

P.S J’espère que cet article ne sera pas mal interprété, je n’accuse personne. Ce n’est pas mon but, je m’interroge pour proposer ce qu’il y a de mieux pour mes loulous et c’est pour ça que je fais appel à tes pratiques de parents. Je livre juste ce que je fais à la maison, les raisons qui m’interrogent. Bien sûr je parle de notre contexte, avec nos enfants qui sont scolarisés. Les parents pratiquant l’IEF ont bien entendu une autre vision que la mienne, ce que je respecte. Chacun est libre et je respecte chaque façon de faire.

**********************************************************************************************************************

C’était ma participation à ma rubrique « les jeudis éducation ».

Ils parlent aussi éducation : 6 astuces pour manger des fruits aux enfants, bienveillance avec le parent que je suis, les écrans, leur apprendre à aimer les livres pour que plus tard, ils aiment la lecture, comment réagir face aux colères de vos enfants, Tu verras quand ton père va rentrer !

Commentez sur Facebook

Étiqueté dans :