Politique, voilà un sujet presque tabou pour moi. Je ne parle JAMAIS de politique. Je pense que les deux seules personnes avec qui j’en ai parlé c’est mon mari et ma mère. Avec mes enfants, nada. Pourquoi ce déni, presque cette pudeur ?

Il y a le côté purement « basique » : WonderBoy ayant la langue bien pendue, je n’ai pas envie qu’il proclame partout mes opinions politiques. Il a déjà collé à tous ses copains que je prenais un médicament pour ne pas avoir de bébé O_o (moi je ne sais pas si les autres mamans ont des stérilets ou autre mais son meilleur pote m’a claqué ça une fois dans la cour de l’école, euh ça refroidit).

Pourtant j’ai été élevée par des parents qui ne cachaient pas leurs idées. Je les accompagnais au bureau de vote et les soirées d’élection, on les passait devant la soirée électorale de la télé. Mon père était carté. Mes grands-pères avaient des opinions politiques contraires et avaient décidé d’un commun accord, quand mes parents se sont fiancés, de ne jamais parler politique (pour ne pas foutre le bin’s dans le jeune ménage). Je suis le fruit de deux cultures politiques. Ma mère a rejoint celle de mon père car en fait, elle n’avait jamais osé avouer à son père qu’elle pensait différemment de lui (elle est née en 1950, c’était un autre temps). Mais je pense que mon père a lui aussi fait un pas vers la culture politique dans laquelle ma mère a été élevée, de par son travail.

Mon père était tolérant et avait des amis de tous bord sauf les extrémistes. Pareil pour moi. Et c’est parce que, il faut bien l’avouer, on a le sang chaud dans le Nord quand on parle de politique que je n’en parle JAMAIS. Je suis pour la paix des ménages et la paix entre amis 😉

Dimanche pourtant je me suis énervée sur mon grand à cause d’une réflexion qu’il a fait. Il ne savait pas vu que je ne parle jamais des partis politiques, de leurs idées etc. Là j’ai ressorti la devise de notre pays, qui résume en partie mes idées « liberté, égalité, fraternité ».

Alors comment les éduquer à la politique ? je ne sais pas vraiment. Là je cherche surtout à en faire des citoyens, prêts à s’impliquer pour leurs propres idées, sans fanatisme, intégrisme ou intolérance.

Je sais qu’à ce niveau-là leur école oeuvre aussi. Je veux qu’ils se fassent leur propre opinion, même si elle diffère de la mienne. J’espère juste qu’ils resteront toujours dans la tolérance mais j’ai bon espoir quand je les vois amis avec des enfants de toute origine religieuse et même des enfants avec handicaps.

Et toi, comment comptes-tu t’y prendre avec tes mômes ?

***************************************************************************************************************************************

C’était ma participation à mon rdv les #jeudiseducation.

Ils parlent aussi éducation :

Pas de #jeudiseducation pour les deux prochaines semaines, on se retrouve le 7 janvier pour parler « argent ».

 

Commentez sur Facebook

Étiqueté dans :