jeu libre

Ami du web, si tu as déjà  bondi en découvrant ton sol jonché de jouets de différentes sortes, cet article est pour toi. A l’heure où on ne parle que d’activités à  faire faire à  son enfant pour l’éveiller et aux directives à  donner à  l’enfant pour qu’il devienne autonome, on rejette souvent le jeu libre. C’est pourtant le complément idéal aux activités dirigées.

Le jeu libre une façon de développer son autonomie

C’est permettre à  l’enfant de s’ennuyer, d’expérimenter de manière parfois non conventionnelle un jouet ou un objet du quotidien. C’est permettre à  l’enfant de développer sa créativité. Je suis souvent étonnée de voir les associations de jouets que font mes enfants. Je les laisse déballer leurs jouets; Ils savent en revanche qu’il faudra ranger ;-). Ils aiment jouer à  faire comme les grands, à  apprendre à  utiliser nos affaires (bien sûr, ils n’ont pas droit aux choses dangereuses/coupantes etc).

J’ai découvert cette notion chère à  Maria Montessori il y a fort longtemps, quand WonderBoy avait dans les 18 mois. J’avais à  l’époque beaucoup de mal à  le laisser expérimenter. J’étais toujours derrière lui à  lui donner la solution dès que je le voyais en difficulté. C’est vrai, il était plus « suivi », étant le premier enfant. Mais j’étais aussi trop « dessus » et il a maintenant plus de mal à  être autonome dans ses jeux. Ca va mieux depuis un à  deux ans mais il a eu du mal.

Pour WonderKid, j’ai évolué. J’étais un peu plus âgée bien sûr mais j’ai aussi beaucoup appris de mes lectures mais aussi de la nounou qui s’en occupait en journée. Maman de 4 enfants, elle lui laissait pas mal de jeu libre tout en l’incluant beaucoup dans toutes ses activités du quotidien. Et très très vite, WonderKid est devenu autonome en tout : repas seul, propreté (propre de jour ET de nuit à  2 ans pile), activités créatives…Je poursuivais cette éducation à  la maison, je le laissais m’aider aux corvées ménagères qui étaient à  l’époque un plaisir pour lui (maintenant à  4 ans c’est une autre paire de manches !). Il était en demande, je l’ai écouté.

L’autre jour j’ai laissé ma fille explorer un placard de la cuisine, celui où je range mes moules à  gâteaux. Elle a étalé les moules à  tartelettes par terre, un moule de chaque côté de ses pieds (un à  gauche de son pied gauche, un à  droite de son pied droit), les deux derniers moules de chaque côté de ses fesses. Donc elle a fait un rectangle 😉 Et elle s’est mise à  faire des bruits bizarres avec sa bouche « toto, toto ». Dans son monde à  elle, elle était en voiture 😉

Je veille toujours à  ce que ma fille de 19 mois soit en sécurité pour ses jeux libres. Mais je la laisse expérimenter aussi les choses : transvaser, toucher, déplacer… Je la vois souvent concentrée à  chercher SA solution et souvent elle m’épate. Elle trouve d’elle même la façon de faire ou elle a sa propre façon de faire qui fonctionne aussi bien que la mienne.

Et ton môme, il aime bien aussi jouer librement ?

Enregistrer

Module de commentaire Facebook.