Entre croyances et légendes, que transmettre à Noël ?

04/12/2014 , In: Education
0

sainte-famille-noel

Voilà l’Avent est là, chaque jour les mômes ouvrent une case de leur calendrier, les cadeaux se profilent à l’horizon, la fête également. Quand on devient parent se pose la question de savoir ce qu’il faut transmettre ou pas de ces légendes et croyances de Noël.

Quand Noël n’existait pas

Eh oui Noël n’a pas toujours existé comme nous le connaissons aujourd’hui mais autrefois, il existait (et il existe encore aujourd’hui) des manifestations autour du solstice d’hiver.

A Rome les rôles sociaux étaient inversés une semaine durant et un roi de la fête était choisi parmi les jeunes soldats (ce qui n’est pas sans rappel la fête des Fous du Moyen-Age). Le 25 décembre on sacrifiait des taureaux dont on répandait le sang dans les champs, gage de fertilité. On célébrait le retour du Soleil, représenté par un enfant nouveau-né.

J’ai déjà parlé de ces fêtes à mes enfants, plus pour leur culture personnelle qu’autre chose à vrai dire. Nous nous inscrivons dans une longue histoire de festivités au coeur de l’hiver.

L’Enfant Jésus

Bon, concernant tout ce qui concerne la Nativité, je pense bien sûr, que le discours est à adapter en fonction de nos propres croyances. L’étable (ou la caverne), l’étoile de Noël et tout ce qui est lié à la Nativité font partie de notre culture nationale même si elle est laïque depuis plus d’un siècle.

Je suis croyante mais bien sûr, je ne nie pas (esprit cartésien oblige) les aspects qui chiffonnent quand je discute avec mon grand. Ayant vu où se situait Israël, il m’a dit l’an dernier “mais il ne devait pas y avoir de neige, Maman“. J’ai eu l’an dernier une conversation très riche avec lui au sujet de la naissance de Jésus, ce qu’on savait de lui “historiquement” etc.

Là clairement, j’ai transmis mes croyances religieuses mais sans jamais lui imposer sa religion, sans nier ou fuir les questions. Je veux qu’ils se fassent leurs propres opinions, leurs croyances maintenant qu’ils grandissent. La Foi ne s’explique pas, elle se vit et pour moi, si on respecte quelqu’un, on ne le force pas à continuer la pratique d’une religion. Mais lui présenter oui.

La naissance de Jésus, c’est aussi croire qu’un enfant peut changer le monde, la symbolique est belle. La Sainte Famille c’est aussi le symbole de l’union et je pense que ce n’est pas pour rien si communément on passe Noël en famille (Nouvel An était souvent la fête des amis, tout au moins par ici).

Saint Nicolas

Le Bon St Nicolas a encore de bons jours devant lui dans notre Nord. C’est rigolo car je n’ai pas de souvenirs plus précis du 6 décembre dans mon enfance. C’est lui qui apportait une clémentine, une coquille et du chocolat à mes grands-parents (et non sa version “Coca Cola” ;-)).

Etant née deux jours après Noël, mes grands-parents paternels avaient décidé, pour que je puisse “mieux profiter” de mes différents cadeaux, de faire passer St Nicolas chez eux le 6 décembre. J’avais donc ce jour-là une première “tournée” de cadeaux et une carte de la part de mon grand-père paternel qui, lui, me gâtait le 25 décembre.

Sorti des cadeaux de mon enfance, j’avoue que je n’ai jamais vraiment penser en parler plus que ça aux enfants…

On insiste depuis quelques années au regain de cette légende chez nous (ce qui marchait surtout quand j’étais petite, c’était l’envoi de cartes aux enfants qu’on connaissait) et mes enfants étudient des livres sur lui (et apprennent même sa célèbre chanson !). Il y a souvent un défilé du saint patron des enfants (accompagné du Père Fouettard !) dans les rues de notre ville et les enfants aiment bien le voir.

St Nicolas, il aime bien les enfants, c’est un papi” m’a dit ma fille pas plus tard qu’hier soir. Papi…voilà ce qu’il incarne également,une figure “grand-paternelle”, la bonté, la gentillesse que peuvent avoir les personnes âgées pour de jeunes enfants. 

Là encore, je pense rien qu’au niveau “culturel”, Saint Nicolas est une belle personnalité à connaître.

Le Père Noël

Puisqu’on parlait juste au-dessus du véritable Santa Claus, je ne pouvais pas terminer mon billet sans parler du Papa Noël.

Moi qui suis anti-mensonge en général, j’avoue que là, je joue le jeu, tant qu’ils n’ont pas de doute mais sans en remettre trois couches pour les faire croire à tout prix.

Pourquoi ? Bien sûr, parce que leur papa est d’accord tout d’abord, mais aussi parce que croire au Père Noël m’a offert mes plus beaux souvenirs d’enfance, c’est l’innocence des enfants qui croient que tout est possible. 

WonderKid a des doutes, je m’en rends compte. Normal à 6 ans je dirais (c’est l’âge auquel son frère a découvert la vérité, ça faisait un an qu’il avait des doutes).Je n’insiste donc pas, je ne contredis pas non plus ce qu’il a découvert (merci les fausses barbes ;-)). Il avait remarqué il y a quelques semaines au-dessus du buffet le papier cadeaux que le Père Noël du travail de Papa avait utilisé l’an dernier pour emballer son jouet “oh tu as le même Maman“.

J’ai demandé à WonderBoy s’il était en colère qu’on lui ai menti, il m’a répondu “non Maman, c’est beau de croire au Père Noël et c’est pour ça que je veux qu’ils y croient le plus longtemps possible” parlant bien sûr de son frère et sa soeur.

Et, du haut de ses 9 ans et demi, même s’il sait, il veut quand même sa vidéo du PNP, il veut la surprise et tous ses petits détails qui le rattachent encore un peu à la magie de Noël (même si peu après l’ouverture des cadeaux, il vient me voir en douce pour savoir qui lui a offert quoi).

Alors oui, pour les deux suivants, je persiste. Mais le temps de la révélation est proche pour mon deuxième, j’espère qu’il gardera la même vision des choses que son frère, ainsi que WonderGirl dans quelques années.

 

Et dans ta famille, y-a-il des légendes et des croyances que tu as transmises à tes enfants par culture ou par foi ?

******************************************************************************************************************************

C’était ma participation à mon rdv blogging “les jeudis éducation” sur le thème des croyances de Noël. Sur le même sujet tu as aussi les participations de : Tite Pomme zen, Maman et Geekette, Poucelimama nous parle du blé de la Ste Barbe (c’est aujourd’hui qu’on le plante !)

macaron-rdv-education-02-exp-200

Ils parlent aussi éducation : remplacer la punition (formation Faber et Mazlish), le challenge de trouver des cadeaux non-sexistes pour une fana des princesses, pourquoi on ne doit pas dire “mais” à ses enfants

******************************************************************************************************************************

La semaine prochaine, nous discuterons du sapin !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tu kiffes ? Partages avec tes amis... Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someoneShare on LinkedIn

Retrouves moi sur :

    • Fabien
    • 12/12/2014
    Répondre

    Par contre, dans l’ouest de la France, nous n’entendons jamais parler de St Nicolas. C’est limite un illustre inconnu pour nous 🙂

    • Répondre

      Oui c’est “marrant” de voir ces particularités régionales, c’est comme la Tante Arie qui est connue dans le Jura mais nulle part ailleurs 😉

    • Fabien
    • 11/12/2014
    Répondre

    Super le petit historique et l’approche de Jésus. Pour ma part, je reste très nuancé sur la croyance au Père Noël. Je crois que c’est l’adulte qui se fait plaisir à lui-même en jouant sur la crédulité de l’enfant. L’enfant a-t-il besoin de croire au Père Noël pour s’amuser et profiter?

  1. Pingback: Le sapin, ma tradition de Noël préférée - WondermomesWondermomes

  2. Lutin est encore petit et j’aime le voir s’émerveiller devant le Père Noël, c’est magique… Pour autant, je lui apprends aussi que noël est d’abord la fête du petit Jésus pour les Chrétiens que nous sommes. La crèche a une grande place chez nous et on l’installe même avant le sapin qui ne tiendrait pas jusqu’à noël dans notre chaude maison (oui, chez nous on tient au vrai sapin qui sent bon mais qui est bon pour la déchetterie au bout de 3 semaines). La photo est très jolie 🙂

    • Répondre

      Merci ! Ici aussi la mise en place de la crèche est importante…je mets le petit Jésus dans la crèche le 24 au soir avant de me coucher et au matin, ils vont vérifier si Jésus est bien “né” 😉

  3. Pingback: PARENTALITÉ – REMPLACER LA PUNITION | maman moderne-politiquement incorrecte

  4. Répondre

    Je n’avais jamais considéré la naissance de Jésus comme tu la présentes et j’aime beaucoup cette symbolique 🙂

  5. Pingback: Pourquoi on ne doit pas dire « mais » à ses enfantsDrôle de Maman

  6. Pingback: [Les jeudis éducation] A la Ste Barbe, plantons le blé de l’espérance ! | Poucelimama

  7. Répondre

    Je n’y suis pas encore confrontée mais j’irais dans le même sens que toi. Expliquer la religion que l’on soit croyant ou pas, c’est aussi une question de culture générale et puis le Père Noël c’est tellement magique. Mais dès qu’il se posera des questions, je ne mentirais pas exprès. Il sera juste devenu grand et moi je déprimerais looool ^^ Bisou

    • Répondre

      Lol mais ça a aussi des avantages quand ils savent la vérité tu sais. Par exemple j’ai demandé à mon grand ce qui ferait vraiment le plus plaisir à son frère parmi la sélection que j’ai faite. Et il fait tout pour que son frère et sa soeur gardent la magie de Noël. Quant à ses propres cadeaux, il a fini par comprendre aussi le côté budget etc ça fait grandir !

  8. Répondre

    J’aime beaucoup ces RDV du jeudi! et c’est drôle, nous avons parlé il y a quelques jours de l’origine de Noël et des traditions qui perdent peu à peu leur sens (bûche, sapin…)
    Chez nous, le père Noël existe dans les histoires et nous ne disons pas que c’est lui qui apporte les cadeaux. Pourtant on ne les contredit pas quand ils disent que c’est lui qui apporte les cadeaux pour les laisser rêver (PapaCoq a eu un traumatise en découvrant la vérité!)
    On essaie de transmettre un peu de magie jour après jour et de ne pas tout centrer autour du cadeau sous le sapin. D’ailleurs, faut que j’aille réfléchir à notre mini fête de Saint Nicolas (une pâtisserie à réaliser en famille avec un chocolat chaud)

    • Répondre

      Oui c’est bien le but, transmettre autre chose que l’attente du cadeau !

Un petit mot ?

CommentLuv badge

Valérie

Blogueuse - Rédactrice Web

Les WonderMômes c'est la vie de 3 enfants : WonderBoy, presque 12 ans, WonderKid 8 ans, et WonderGirl, 5 ans. Et de leur WonderMôme de maman, happy 40, de la métropole lilloise, qui travaille, passionnée de lecture, d'écriture, d'éducation, qui veut partager ses trucs, astuces, bons plans et grains de folie.

Reçois mes news !

Sur Facebook

Wondermômes

1 day 1 hour ago

Coucou du lundi sous la grisaille pour les Nordistes... quelque part, ça tombe bien car je vous donne mes secrets pour garder le moral sur le blog ;-)

Wondermômes

5 days 1 hour ago

Coucou tout le monde ! Sur le blog, j'inaugure une nouvelle catégorie : Cuisine ! J'y parle de petits-déjeuners ! https://www.wondermomes.fr/idees-de-petits-dejeuners/

Les Jeudis Education

Cette année je…

macaron