Renoncer à ses rêves pour être heureux ?

Voici un billet que je tourne et retourne dans ma tête depuis de nombreuses semaines. C’est pour me forcer à le « mettre au monde » que j’ai proposé aux copines du rdv des Lundis parmi d’autres le sujet des rêves. Ce thème peut être abordé de multiples manières. Moi ce que je veux, c’est aborder le sujet peut-être de façon moins frivole en posant la question : faut-il renoncer à ses rêves pour être heureux ?

Depuis quelques années, avec l’essor du développement personnel, on nous incite à faire grandir tous nos rêves, dans tous les domaines de notre vie.

Le bullet journal, les bucket list et autre level 10 goals sont parmi les outils qui nous aident à être en mots, à tourner en objectifs nos rêves, grands et petits.

Suite à la maladie de ma mère, je me suis pas mal tournée vers ses méthodes, sans doute pour ne pas sombrer moi-même. J’ai listé mes rêves et j’en ai réalisé certains, soit bassement matériel (rénover ma maison) soit plus riches humainement parlant (certains voyages notamment).

Et puis il y avait ce rêve... pas un rêve foufou mais qui inclut de renoncer à un autre pan de ma vie. Je me suis dit « je pourrais le faire à tel moment ».

La vie n’étant pas un long fleuve tranquille, je me suis pris une sacré claque fin 2014. Le rêve a été relégué à « plus tard ». Mais au fil du temps, il me hantait, je devenais de plus en plus amère de ne pas le réaliser.

Une personne proche m’a dit un jour d’arrêter de la bassiner avec ça, que de toute façon, je n’aurais jamais le courage de le faire. J’avoue, j’ai été très blessée.

Oui c’est vrai, il y a un manque de courage dans le fait de repousser sans arrêt mais surtout la peur de renoncer à ce que j’ai déjà, renoncer à ma priorité en ce monde. Ce n’est pas un manque de courage mais un affaire de choix.

Depuis septembre, j’ai beaucoup réfléchi à tout cela. Notre société nous pousse à toujours être au top dans TOUS les domaines de notre vie. Certains sont chanceux (ou semblent l’être) et réussissent tous. Enfin, ça, je n’en suis pas bien certaine… que se cache vraiment sous les apparences ?

Puis en fonction des périodes de vie, c’est un domaine ou un autre qui a sa part de gloire.

Je me suis posée et je sais que je suis finalement assez chanceuse dans ma vie privée. Sans doute renoncer à ce rêve, peut-être provisoirement ou peut-être pas, me permet de me recentrer sur le joli dans ma vie. Je me sens plus heureuse.

Peut-être qu’un jour, les synchronicités feront que tout sera là pour faire de ce rêve une réalité… ou pas. J’ai enfin réussi (enfin la plupart du temps !) à lâcher prise pour la réalisation de ce rêve.

J’ai la chance d’avoir une vie privée plutôt épanouie, un travail agréable qui me permet de vivre de belles choses, une santé correcte dans l’ensemble…

Voir le verre à moitié rempli, faire confiance à la vie et revenir à la simplicité, c’est sans doute ma façon de faire la paix avec mes rancoeurs suite à la non réalisation de ce rêve…et puis qui vivre verra !

Et toi, as-tu des rêves auxquels tu tiens plus qu’à tout ?

(Visited 48 times, 1 visits today)

Commentez sur Facebook

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.