Fantasme… ce mot a de multiples sens… malgré l’approche de la St Valentin, je ne te dirai pas ce qui me ferait envie à un certain niveau. Mais je vais te parler d’un autre fantasme qui me taraude en ce moment. Une autre maison.

Quand WonderBoy est né, nous habitions une maison de courée, tu sais, les maisons dans Germinal. Même si elle était impeccable et avait tout le confort, nous nous sentions à l’étroit. Mais avec nos moyens de l’époque, nous avons acheté la maison la plus « acceptable » pour nous, celle qui nous permettrait d’accueillir les trois enfants dont nous rêvions. Mais point de coup de coeur, la maison était très sale (je peux remercier mes tantes et nos amis qui l’ont mis en état pendant mon séjour à la maternité) et il y avait pas mal de travaux.

Malgré les travaux réalisés, elle reste mal fichue pour notre grande famille. Salon et salle à manger sont séparés, la cuisine est un couloir élargie et a tellement d’ouvertures que c’est quasi impossible d’envisager une cuisine équipée. La salle de bains est riquiqui, on a du mal à y tenir à deux ensemble (ex. quand j’aide WonderGirl à sa toilette, on peut à peine bouger).

Il y a 3 mois le parrain de WonderKid a accueilli son deuxième enfant. Nous sommes allés les voir et en discutant maison avec lui, il nous a entrouvert des possibilités financières que nous pensions impossibles (il est conseiller bancaire).

Alors depuis je fantasme d’une autre maison, celle qui ferait battre mon coeur, celle pour laquelle on se battrait pour l’avoir. Pas plus de pièces mais un agencement différent : une grande pièce réunissant salon et salle à manger, une grande cuisine, une salle de bains large, une place de parking ou un garage et un jardin, bien plus grand et vis-vis.

Toujours dans la même ville, même si nous rêvons « campagne » nous pensons aussi au confort des enfants, nous qui avions une heure de transport pour rejoindre notre lycée, autrefois (eh oui info, mon mari et moi avons fréquenté le même bahut ;-)).

Il y a des possibilités. Reste à savoir quels travaux seraient à faire chez nous pour mieux la vendre sans claquer des sous inutilement. C’est notre dilemme du moment.

Et toi, as-tu trouvé ton home sweet home ?

***************************************************************************************************************************************

 

C’était ma participation au rdv « Un défi ou un écrit en 2016 » pour Agoaye.

Commentez sur Facebook

Étiqueté dans :