Source : Pixabay

Source : Pixabay

S’il est un moment auquel je tiens, c’est mon petit rituel du matin, cet instant béni où je suis seule, dans le calme, souvent au petit matin. C’est mon moment à moi, avant la frénésie des matins (surtout ceux d’école), avant le lever des mômes, avant les corvées ménagères, le travail. C’est là où je prends toutes mes forces avant donc les défis de la journée. C’est mon moment douceur, cocooning.

Depuis ma deuxième grossesse, je dors moins, l’âge, les soucis familiaux qui sont apparus à ce moment-là et le stress qui entourait cette deuxième grossesse, je ne sais pas vraiment quel en est la cause. Depuis (et même une fois mes tout-petits faisant leurs nuits), j’ai beaucoup de mal à me lever plus tard que 6 h ou 7 h.

Au début je pestais et puis j’ai changé mon fusil d’épaule car souvent je me disais « mais je n’ai pas le temps de boire mon café tranquillement, de lire tranquillement« . Illumination, j’ai compris que je l’avais trouvé, mon moment douceur, mon moment au calme et tant pis si je ne dors plus mes 8h comme autrefois. La satisfaction que m’apporte ce moment m’est devenue indispensable et même les mercredis, samedis et dimanches, même pendant les vacances, je me lève, une fois bien réveillée pour cet instant cocooning.

Je descends, fais mon café (parfois un thé vert), je m’installe dans le fauteuil, parfois un plaid sur les genoux et je déguste ma boisson tout en lisant. Pendant ce temps, souvent, mon mari fait sa toilette et mon moment douceur s’arrête quand la salle de bains est libre. Je me prépare avant d’aller réveiller mes enfants les matins d’école pour un petit-déjeuner à 5.

Et toi, tu as des moments douceurs dans ta journée ?

C’était ma participation aux rdv « 52 mots/52 histoires » de Maud et aux mardis tout doux de Maman at home.

Module de commentaire Facebook.