femme seule face à la mer

Source : Pixabay

Le contraire de l’amour n’est pas la haine. Pour moi, et même si elle est malsaine, c’est une forme d’amour, oui. Pour moi, le contraire de l’amour, c’est bien l’indifférence. L’indifférence dans un couple, c’est terrible. Alors c’est un dimanche soir que j’ai dû me résoudre à leur parler d’amour…et de séparation.

Rien ne semble avoir changé et pourtant…

Aux annulaires, les alliances sont encore là. Au mur, sur le piano et sur le bureau, les photos du plus beau jour de la vie (avec la naissance des enfants) sont encore là. Tout est là, comme depuis 14 ans. Ces photos des jours heureux, des jours amoureux…Des jours où on ne pense qu’à l’autre, où le cœur chavire en entendant sa voix, en humant son odeur, où on frissonne quand sa main nous frôle. C’est ça aussi l’amour et comment leur expliquer, eux qui ne sont pas encore à l’adolescence, là où on découvre les premiers émois liés au corps de l’aimé ?

Cette intimité de l’amour, il y a comme une pudeur à leur raconter, à entrer dans les détails. Ils l’apprendront, plus tard, mais pas par moi je crois. Je leur laisse cette découverte enivrante.

Non, à première vue, rien ne semble avoir changé et pourtant…le malaise se ressent, ses yeux à lui qui se voilent en évoquant à mots couverts un message qu’il a laissé sur Facebook il n’y a pas si longtemps. Un message perdu, peut-être comme une bouteille à la mer pour les amis, mais qui s’est perdu dans le fil des actualités. Un mini drame du quotidien, noyé sous les flots de statuts. Que répondre, que dire ? Les mots sont maladroits parfois.

Puis comme un barrage, ses mots à elle se déversent, se justifient car il n’est pas évident de détruire tout ça, cette vie construite depuis si longtemps, envisager enfin la sérénité. Le but est noble mais il laissera des blessures indélébiles, comme celles qu’elle cache depuis tant d’années.

L’indifférence, voilà ce qui est reproché. Le manque de communication, les oreilles qui se bouchent, le manque d’intimité. Des anneaux, une maison ou des enfants communs ne suffisent pas s’il n’y a pas l’amour. Cet amour qui s’est perdu…

Comment leur annoncer la séparation ?

Finalement, c’est au dîner, ce moment où nous sommes tous les cinq réunis que j’ai choisi pour leur annoncer le divorce. Ma gorge était nouée. J’ai utilisé des mots simples pour leur dire que lorsque l’amour a laissé place à l’indifférence, il faut faire le constat et renoncer à cette façade que l’on présente depuis tant d’années. Il faut se séparer.

Les plus jeunes n’ont pas été plus affectés que ça. Mais mon aîné… »mais je ne comprends pas, tout a l’air normal… ». Puis les questions plus techniques sur le quotidien ont remplacé l’étonnement :garde alternée ou un week-end sur deux et la moitié des vacances ? les vêtements seront-il en double ? ou une valise bien remplie ira-t-elle de la maison à son appartement ?

J’ai répondu de ce que j’en savais à cet instant précis. J’étais tellement sonnée moi-même que j’ai répondu mécaniquement. Mais avec honnêteté, c’est bien cela que l’on doit à nos mômes.

Et puis alors, il m’a dit « mais ça fait beaucoup, il y avait déjà les parents de B. qui se séparent, il y a aussi Tatie et Tonton, pourquoi encore ?« .

Je lui ai répondu que l’amour, oui, ça s’entretient, il ne faut pas baisser la garde, c’est un feu qu’on entretient.

Il a alors terminé par cette ultime question « dis Maman, est-ce qu’un jour Papa et toi allez vous séparer ?« . Son père lui a répondu que nous n’en savons rien, que là, nous nous aimons très fort et qu’il n’en est pas question.

Mais voilà il a quand même été bouleversé d’apprendre, tout comme nous, que la marraine de sa soeur et son mari divorçaient. Leur parler de séparation, ça faut aussi parti de l’éducation pour moi.

Et toi, tu leur as déjà parlé « amour et séparation » ?

***************************************************************************************************************************

C’était ma participation à mon rdv « les jeudis éducation » sur le thème « leur parler d’amour ».

macaron-rdv-education-02-exp-200

Ils en parlent aussi : Aimer ses enfants ne suffit pas il faut leur montrer !, Pourquoi leur parler d’amour ?,  Parlez-moi d’amour, Leur parler d’amour, ici aussi 😉,

Ils parlent aussi éducation : Toute seule, Apprendre la notion de temps dès le plus jeune âge, Embrasser son enfant sur la bouche (en réponse à mon billet sur le sujet ;-))

La semaine prochaine, nous parlerons des stéréotypes.

Commentez sur Facebook

Étiqueté dans :