C’est une réflexion, un peu comme une évidence quand je regarde autour de moi et CHEZ moi : la mère de famille est souvent au coeur du changement. Sans doute est-ce dû au fait qu’on se donne à 1000% pour notre famille, qu’on cherche toujours le meilleur ou tout au moins, le « bien » pour ceux qui nous sont le plus cher.

J’ai remarqué que bon nombre de changements que j’ai voulu initier ont été suivis par toute la famille. Quand j’ai voulu perdre du poids, Chéri a décidé de ré-équilibrer avec moi notre alimentation tout en respectant notre budget. Je voudrais faire d’autres changements dans ce domaine mais les sous restent souvent le nerf de la guerre. Revenir à l’alimentation bio que nous avions adopté à la naissance de WonderKid me fait envie (pour son eczéma atopique nous n’avions guère d’autres choix). On y est mais par petites touches : on prend certains produits en bio, on mange moins de laitages, de gluten et on a revu nos apports en sucre, aidés en cela par notre ré-équilibrage alimentaire.

Mes enfants mangent pas mal de fruits et de légumes par rapport aux copains/copines du même âge (même si c’est plus dur pour les deux derniers, je te cacherai rien).

Quand j’ai souhaité avoir une vie de famille plus heureuse en criant moins, là encore, Chéri a suivi. De l’éducation bienveillante à une éducation que je qualifierais maintenant plutôt de positive à présent, les changements sont là, même si on est loin d’être ce qu’on voudrait être.

Mon nouveau dada, c’est tout ce qui concerne l’hygiène et la beauté (notamment des cheveux, entre la miss et moi et nos bottes de foin sur le tête et les cheveux gras de WonderBoy). Si tu as des astuces pour les problèmes de peau et de cheveux gras des pré-ados, je prends toute info utile !

Depuis septembre nous tentons de vivre plus lentement aussi pour mieux profiter de notre vie et de nos enfants.

En revanche, il est des changements qui ont fait chou blanc : j’ai du mal à transmettre mes valeurs en ce qui concerne la religion (WonderBoy étant -déjà- trop « scientifique ») ou encore la méditation que mon aîné considère comme « du grand n’importe quoi »(idem pour le yoga).

On ne réussit pas à tous les coups. Il faut maintenant que j’apprenne à suivre les changements initiés par mes enfants. Ça sera mon challenge des prochains mois 😉

******************************************************************************************************************************

macaron-53billetsen2015

C’est ma participation très tardive au thème « ça, je sais bien le faire » #53billetsen2015 pour Agoaye.

Commentez sur Facebook

Étiqueté dans :