Source : Dove

Source : Dove

« Je pense donc je suis ». Cette phrase qui définit ce que doit être l’Homme s’applique on ne peut plus à nous les femmes. Mon mari me le répète assez, je pense trop, je ressasse trop, je rumine trop et je me juge en permanence (je fais des efforts mais c’est loin d’être gagné).

Comme beaucoup de femmes, beaucoup de pensées tournent autour de mon aspect physique. Ces petits ou gros défauts deviennent quasiment des catastrophes nationales les jours de blues.

Mais qu’est-ce qui nous a poussé à en arriver là ? Notre société sans aucun doute, les regards et paroles des autres, malveillants, dès l’adolescence, pour se rassurer sans doute sur leur propre apparence.

Dove vient justement de sortir une campagne vidéo sur ces phrases assassines que l’on prononce « intra muros ». La marque a demandé à des femmes de noter sur une carnet tous ces dénis de la beauté, des  jugements sur leur apparence physique et puis a demandé à des actrices de jouer une scène devant ces femmes, ne se doutant de rien. Le dialoguiste ? Justement, ces pensées destructrices de l’ego.


Bilan ? Elles ont jugé cette violence insupportable et c’est pourtant ce que nous nous infligeons à nous-même à longueur de jour. Cette vidéo m’a beaucoup remué car j’ai eu l’impression de me voir, de me reconnaître en ces femmes si dures avec leur apparence physique.

 

Alors quand Dove nous propose d’apporter à nos quotidiens un peu de bienveillance avec la #penséequirendbelle, moi je dis « bravo ».

Personnellement je ne peux que saluer cette initiative qui rejoint un peu ce que l’on retrouve dans les principes de la méditation de pleine conscience et des journaux de gratitude. Je n’avais jamais pensé à y ajouter un mantra sur ma beauté…je vais y penser désormais !

Pour en savoir plus n’hésite pas à visiter leur page Facebook.

Vidéo sponsorisée

Commentez sur Facebook