j arrete la malbouffe

 

Il y a quelques semaines j’ai reçu un communiqué de presse me présentant le livre de Marion Kaplan « J’arrête la malbouffe ». Alléchée par ce beau programme, j’ai demandé à le recevoir.

Comme beaucoup, je fais des virées parfois dans la restauration rapide, je fais des plats simples, souvent par manque de temps et par fatigue. Alors je me disais que ce livre m’aiderait sans doute à trouver des astuces pour mieux manger car je n’avais pas l’impression de ne manger quasiment que de la malbouffe.

Surprise à la lecture du livre…Pour aller mieux il faut supprimer entre autres le gluten, le lait…pistes déjà évoquées dans le tout dernier bouquin d’Isabelle Filliozat. J’ai donc été très surprise car je ne pensais pas que la malbouffe était partout, ni à ce point-là…

Il faut donc être prêt à se remettre complètement en question pour suivre ce programme en 21 jours pour changer d’alimentation, de mode de cuisson, de modalité d’achats de notre nourriture quotidienne. Si tu es prêt à relever le challenge, tu trouveras des conseils pour chaque jour un focus sur un point (ex. le petit déjeuner, comment gérer les sorties, le grignotage….). J’ai adoré la liste des courses pour une semaine mais aussi le carnet de recette à la fin de l’ouvrage. J’ai même testé l’une de ces recettes (j’en avais mis la photo sur Instagram, les mômes ont adoré, pourtant y’avait des légumes lol). ce livre fait le tour complet de la question d’un changement complet d’alimentation pour avoir une alimentation saine à 100%.

j arrete la malbouffe

Maintenant tu dois te demander si j’ai suivi le programme. Eh bien non. Pour plusieurs raisons :

– comme je t’ai dit, je ne m’attendais pas à ce que ce livre parle d’un changement radical d’alimentation ;

– c’est mon mari qui cuisine (vas-y, déteste-moi lol). Il n’a pas été convaincu par ce que je lui ai dit « on ne mangera plus rien »…On n’est pas français pour rien, la baguette a encore de beaux jours devant elle…Je suis respectueuse de son avis car les changements auraient un sacré impact sur notre vie de famille (alimentation mais aussi gestion des courses, des repas…) ;

– parce qu’au niveau du temps, renoncer au drive pour aller à un marché de vrais produits bios ou à un magasin bio, ça nous rajouterait facilement 2 à 3h à trouver sur le week-end (vu qu’il y a le trajet à faire…). Dans un agenda hyper chargé ET la fatigue des nuits hâchées (merci WonderGirl), pas possible.

Mais, me diras-tu, ai-je tiré du positif de cette lecture ? Oui bien sûr !

Forcément, lire des informations sur l’alimentation écrites par une pro, ça ne m’a pas laissé indifférente. Je m’interroge bien plus qu’avant et ça m’a plus motivé à moins manger, à diminuer certaines choses (je mange moins de pain et de laitages depuis la lecture du livre, moins de café aussi).

J’ai vu qu’en utilisant le miel et les épices, les mômes se jettent plus sur les légumes (et vu que WonderKid est un « no legum » addict, c’est un exploit !).

Je pense que l’idée fera peut-être son chemin…A suivre 😉

Enregistrer

Commentez sur Facebook

Étiqueté dans :