Fermer les yeux… arriver au moment présent, arrêter le petit vélo dans la tête ou tout au moins, l’éloigner un peu…se concentrer sur ma respiration…méditer en pleine conscience, accueillir les sons proches ou lointains, qu’ils soient agréables ou non, sans leur coller une étiquette. Ressentir tout son corps, ici et maintenant, respirer dans tout son corps. Rouvrir les yeux… et reprendre le cours de ma journée.

Voilà ce que je voudrais réussir à faire chaque jour, pour le calme que ça procure. Arriver à l’intégrer à une routine de vie, que les enfants soient là ou pas.

Et puis il y a aussi… fermer les yeux, une bougie allumée, entre-apercevoir sa lumière les paupières closes. Se connecter à un ailleurs, prier. Le soir parfois, à l’occasion dans ces bâtiments immenses en vacances. L’âme qui vibre, le corps frissonnant, ressentir ce qu’on ne peut expliquer à quelqu’un qui n’a pas la foi…

Fermer les yeux et écouter la musique, ressentir presque les notes et si paroles il y a, les écouter toucher mon coeur.

Fermer les yeux et aimer, ressentir l’union des corps et des âmes. Retrouver l’état de grâce des débuts.

Fermer les yeux et les câliner, oublier les bêtises, les provocations, se souvenir que ce ne sont que des enfants et que, plus vite qu’on ne le croit, ses moments n’arriveront plus.

**************************************************************************************************************************************

C’était ma participation au rdv Un défi ou un écrit pour Agoaye.

Commentez sur Facebook

Étiqueté dans :