Le down

arbre-hiver-soleil

 

Le down, c’est un peu mon état d’esprit du moment…mon âme et ma tête dans les premiers mois de l’année…Je ressemble un peu à cet arbre. On me voit fière et droite, sèche même peut-être. Mais en hibernation, la sève et mes racines sont là pour me faire tenir.

Le down, c’est ces maladies de l’hiver, bénignes mais qui reviennent chaque année, sans me laisser de répit que pour aller voir le médecin.

Le down, c’est mon état d’esprit, mon manque de patience avec des mômes depuis quelques temps, mes failles de maman dans l’éducation bienveillante…et cette culpabilité qui me ronge quand je n’ai pas été à la hauteur.

Le down c’est ressortir mes bouquins, comme un soutien, une béquille, pour ne pas sombrer, pour ne pas perdre pied.

Le down, c’est se dire, égoïstement, qu’on est bien à 5, sans recevoir les familles parfaites, sans recevoir ceux que WonderBoy appellent les « monsieur je sais tout », ceux qui vous font la morale mais sur qui on en aurait à dire…Mais c’est culpabiliser car, quand même, on a le cœur joyeux quand on reçoit les vrais amis, quand on voit les sourires de leurs enfants, les jeux entre eux et les nôtres.

Le down, c’est penser à ma mère, seule dans sa chambre, qui ne nous a pas vu depuis un mois mais se dire que lui apporter un tas de microbes n’est pas le meilleur cadeau à lui donner. C’est se dire « je téléphone ou pas ? me la passeront-ils ? Pourrais-je lui parler plus que 5 mn ? Et le coup de fil ne va-t-il pas plus raviver l’absence ?« .

Le down c’est être noyée sous la paperasse, n’en plus pouvoir, se demander si on a pris la bonne décision un soir d’automne, c’est avoir peur du lendemain car trois petits êtres dépendent de vous.

Le down, c’est se dire que je suis une meilleure mère pour mes derniers que pour mon grand avec tout le mal que ça peut faire au cœur.

Le down c’est savoir que le up n’est pas loin, que je ne suis toujours relevée et que ,lorsque la grisaille de mon Nord natal sera un peu atténué, le down sera un mauvais souvenir.

Rendez-vous sur Hellocoton !
(Visited 9 times, 1 visits today)

Commentez sur Facebook

30 Comments

  1. Kaline 13/02/2014 at 8:44

    Courage, l’hiver est toujours une période difficile.
    Prend les choses les unes après les autres, soi indulgente envers toi-même, et le soleil finira bien par revenir (même dans le grand nord).

    Vivement que notre maison soit montée pour que vous puissiez nous rendre visite, ça fait une éternité qu’on ne s’est pas vus 🙁

    Reply
    1. WonderMomes 13/02/2014 at 10:56

      Oui ça fait longtemps…et j’espère que mon grand sera en meilleure forme que lors de notre dernière rencontre ! J’ai hâte de vous revoir et de faire la connaissance de ton dernier pour de vrai également <3

      Reply
      1. Mél DequoijemeMél 13/02/2014 at 11:57

        Oui faut que ça sorte, moi quand je broie du noir je l’écris sur word ! mais après je sais pas si je mets sur le blog ou pas ! lol

        Reply
        1. WonderMomes 13/02/2014 at 3:57

          lol moi j’avoue que j’écris peu mes mots « noirs »…

          Reply
          1. Mél DequoijemeMél 13/02/2014 at 6:22

            Mais c’est que pour moi hein !
            Mon homme les a lu et il a dit que si je montrais ça à/aux personne(s) concernée(s) ça aller faire mal
            En gros il a dit « tu as écrit une « bombe » !  »
            Mais après ça j’avais la tête vidée et j’ai pu dormir mieux !

          2. WonderMomes 13/02/2014 at 8:31

            Mais tu sais, j’avais lu que écrire ses maux, donner son écrit ou bien le brûler libère…;-) faudrait que je teste si tu me dis que ça vide la tête !

          3. Mél DequoijemeMél 14/02/2014 at 11:06

            Ah ben c’est exactement ça chez moi, ça libère !

  2. Cleophis 13/02/2014 at 9:11

    Courage! Pour l’éducation bienveillante, je pense qu’il s’agit aussi d’un tout. Ce n’est pas parce qu’on a été râleur/sur les nerfs/impatient pendant quelques jours ou semaines que nos enfants seront plus mal, il s’agit surtout de leur montrer pendant plusieurs années à quel point on les aime et on les soutient. Sinon, je pense que tu devrais appeler ta mère, un peu de nouvelles c’est mieux que pas du tout, il ne faudrait pas qu’elle se sente abandonnée.
    Bises.

    Reply
  3. Asmaa 13/02/2014 at 9:57

    Courage !
    Les beaux jours ne devraient plus tarder 🙂

    Reply
  4. Pingback: Le down - Wondermomes | Les mamans blogueuses e...

  5. Cathy Ams 13/02/2014 at 10:13

    Souvent on se referme en hiver, comme la nature, ce n’est que pour mieux renaitre au printemps 🙂
    ♥♥♥

    Reply
  6. Mél DequoijemeMél 13/02/2014 at 10:39

    Je le savais ! Je le savais que lire cet article me chamboulerais, parce que j’aurais pu l’écrire, pas tous ce que tu as écrit ! mais la plupart des points !
    En ce moment nous sommes en pleine réflexion avec des « et si » ! Oui mais avec des si on peut refaire le monde !
    Chaque année, mon homme (plus que moi) et moi on est touché par cette déprime hivernale ! cette année il faut y rajouter le stress, le gros stress d’une maison en chantier ! Et pleins pleins de questions !
    Pfff, cet article je l’ai pris en « pleine poire » car il me ressemble ! Je crie sur les enfants, je n’ai aucune patience, je suis stressée et énervée et mal, je culpabilise à fond ! je dors très mal !!! genre je suis sur le point de m’endormir épuisée sur le canapé je décide d’aller au lit et là pfff cogitage et plus de dodo ! Comment être calme en étant épuisée ?
    en ce moment sur mon blogue, je parle d’autres choses, pour me changer les idées !

    Reply
    1. WonderMomes 13/02/2014 at 11:45

      Pareil je dors sur le canapé et je fais la crêpe dans le lit une fois montée lol Pareil sur le blog, j’essaie d’éviter les billets trop « noirs » mais de temps en temps, bah faut que ça sorte, c’est mon exutoire !

      Reply
  7. MissBrownie 13/02/2014 at 10:57

    Chaudoudoux <3

    Je me sens down aussi en ce moment et sans trop savoir vraiment pourquoi

    Reply
    1. WonderMomes 13/02/2014 at 11:38

      Une amie fait des cures de luminothérapie…on devrait peut-être s’y mettre aussi 😉

      Reply
  8. Mère Lacunaire 13/02/2014 at 11:05

    Très beau texte, qui me parle ô combien, tu dois le savoir. Et comme tu dis, le up n’est pas loin, suffit d’une toute petite brindilles pour qu’il réapparaisse. En attendant, courage !

    Reply
  9. vivi mams31 blogue 13/02/2014 at 2:19

    Kikou , on dirait moi , identique a par que pour moi je rajoute la maladie et d’autres souffrances , d’où je préfère rigoler sinon je m’effondre 😉 gros bisous

    Reply
    1. WonderMomes 13/02/2014 at 3:54

      C’est ce qu’il y a le mieux à faire pour tenir le coup, courage à toi aussi <3

      Reply
  10. Fabienne Lagorsse Pl@n'net Flag 13/02/2014 at 4:57

    Profite bien de ta petite famille, quand les enfants sont tous partis, on regrette ces moments « down » Moi j’en ai eu 4 et aujourd’hui leur présence quotidienne me manque!

    Reply
  11. Simplement moi 17/02/2014 at 11:11

    Oulha tu broies du noir, alors je te rassure, moi aussi je culpabilise et moi aussi mon attitude bienveillante dans mon éducation est en traind e s’égratigner en ce moment.
    Allez, faut pas perdre pied et se dire comme ma maman dit « tu fais ce que tu peux, c’est l’essentiel ». Et puis en rapport avec ton commentaire sur brûler ses maux :
    Tu sais que je viens d’avoir une conjonctivite très virulente (un mois de traitement préconisé).
    Une personne que j’ai eu au téléphone alors que j’étais encore à l’hôpital m’a lancé, brtualement « qu’est ce que tu ne veux pas voir ? Poses toi et quand tu le sais, écris le et brûle le papier ». En rentrant, j’ai écris deux choses sur deux papiers. le lendemain, je ne mettais plus mes gouttes de cortioîdes dès le soir. Et là, ma cornée se répare très vite par rapport à ce que m’avait dit l’ophtalmo…
    Alors hasard ou pas ??? Dans le doute, brûle 🙂

    Reply
    1. WonderMomes 20/02/2014 at 1:46

      Eh ben, en effet, c’est bluffant ! Entre ton témoignage et celui de Mél, je me dis effectivement que je devrais m’y mettre à écrire et à brûler mes écrits !!! Merci pour ce témoignage !

      Reply

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.