C’est quand le bonheur ? Voilà une question qu’enfant on ne se pose pas…en revanche à l’adolescence, on a la réponse et  c’est souvent : quand j’aurais ci, quand j’irai là, quand je serais ceci ou cela. Et puis jeunes adultes on enchaîne les projets : vite il faut que j’ai « le permis/la voiture/le CDI/le grand amour/la maison de mes rêves dans l’endroit de mes rêves et je serais heureuse ». Et puis les enfants que l’on veut corps et âme et la fatigue qui fait se dire « le bonheur c’est quand il fera ses nuits/quand il marchera/quand il ne sera plus dans l’opposition » etc.

Et puis la vieillesse sagesse arrivant, on peut voir que le bonheur c’est quand :

  • Il me sert fort dans ses bras ;
  • ils me font des bisous, des câlins et qu’ils aimeront toute la vie et même plus tard, quand je n’y serai plus ;
  • elle me parle, me demande des nouvelles de ma santé, de mes projets, elle dont la vie est si vide et triste…
  • je bois mon café du matin tout en lisant quelques pages quand la maisonnée dort encore ;
  • je vois qu’Il partage ma vie et mes projets depuis plus de 15 ans ;
  • je partage une conversation ou un moment de joie avec un proche ou un étranger ;
  • on me fait un compliment, c’est si rare !
  • je regarde des photos des endroits les plus insolites du monde
  • je partage un bon repas ici ou au resto ou une douceur dans un salon de thé (si rare cette dernière option que je savoure encore plus !).
  • je les vois rire, réaliser un projet secret comme WonderGirl ce week-end qui a réalisé un rêve vieux de 3 mois (ça compte quand on n’a que 5 ans, à l’échelle de sa vie) : prendre un cours de danse !
  • je marche dans une forêt ou au bord de l’eau ;
  • je découvre un monument que j’avais tant rêvé de visiter (comme l’été dernier, l’abbaye de Fontevraud)…

Le bonheur se cache dans les petits instants du quotidien…

 

Et pour toi, c’est quand le bonheur ?

****************************************

Mon lundi à deux pour Alice et Zaza.

Module de commentaire Facebook.

Étiqueté dans :