Six mois bientôt que nous sommes en 2020. Je me souviens qu’en janvier, beaucoup la pensait exceptionnel car année double.

Ces six premiers mois l’ont été mais pas de la façon dont tout le monde pensait.

Les deux premiers mois ont passé à toute allure et ont été semblables aux autres mois de janvier.

La miss a dansé sur la scène de notre théâtre municipal. Février sous le signe des maladies diverses et variées, surtout pour la miss et moi.

Nous avions de beaux projets pour le printemps :

  • fêter les 70 ans de ma mère par un repas au resto avec ses soeurs ;
  • aller passer le pont de l’Ascension à Chartres.

Tout ça est tombé à l’eau, le confinement nous est tombé dessus, on n’avait rien vu venir.

Il m’a fallu m’improviser prof et kiné. Un rythme très différent s’est installé à la maison, à la fois plus calme vu qu’on ne sortait plus et plus intense également car l’école à la maison.

Ce fut aussi l’inquiétude pour Maman dont je suis restée sans nouvelles pendant 15 jours. Heureusement pas de cas dans son EHPAD.

Cette fin de printemps et début d’été a vu le retour à de grandes joies : revoir ma mère et mes tantes et fêter normalement les trois anniversaires d’été, même si la miss n’a pas pu avoir sa fête d’anniversaire Licorne.

Les enfants ont continué sur leur lancée de belles notes et passent tous en année supérieure : 2nde, 5ème et CM1.

Un bilan toute en nuances pour ce milieu d’année.

Et vous ?

Module de commentaire Facebook.

Étiqueté dans :