Bien gérer ses écrans, à tout âge

On ne cesse de nous le répéter : les écrans sont mauvais pour notre santé. Pourtant dans le même temps, tout nous pousse à y être dessus H24, dans la vie privée, la vie professionnelle et même à l’école. Comment bien gérer ses écrans, à tout âge ?

 

Bien gérer ses écrans : équilibrer risques et bénéfices

Il faut se rendre à l’évidence, notre monde est hyper connecté. Réseaux sociaux, administrations de plus en plus virtuelles (ma dernière visite à la CAF date, je fais tout sur le Net !)…

Pour chercher une info, on prend rarement son sac pour aller éplucher l’encyclopédie de la bibliothèque.

On nous pousse à abandonner le papier, même pour les produits culturels.

 

D’un autre côté, les professionnels de la santé ont déjà remarqué tout ce que ça nous coûte sur le plan de la santé ! Irritabilité, problèmes oculaires, de maux de tête, mauvaises postures pour le dos pour ceux qui passent la journée sur l’ordinateur et j’en passe.

 

La solution est d’utiliser ces nouvelles technologies à bon escient pour n’en garder que des bénéfices : une ouverture sur le monde, des connaissances accrues et des applications qui facilitent la vie.

 

Les écrans et les enfants : attention, danger !

Je n’ai jamais été adapte de la diabolisation mais de la prévention.

Pour avoir quelques repères, on peut déjà maîtriser les écrans pour nos enfants en suivant la règle 3 – 6 -9 -12 :

  • pas d’écrans avant 3 ans
  • pas de console personnelle avant 6 ans
  • pas d’internet seul avant 9 ans
  • pas de réseaux sociaux avant 12 ans

Au fil du temps et de notre expérience de parents, nous avons évolué plusieurs choses qui ont plus ou moins marché. On se rend compte que la version « open bar » exacerbe la fatigue et l’irritabilité de l’enfant.

On a très vite limité les écrans à la maison.

 

Et chez moi comment ça se passe ?

« Pour les écrans, les parents doivent donner l’exemple ».

Gloups.

Nous travaillons tous les deux dans le milieu d’Internet, et blogueurs, l’ordinateur et autres réseaux sociaux sont largement présents dans nos vies.

Les enfants ont bien compris cela. Ils en ont parfois joué pour obtenir plus d’écrans. Nous avons tenu tout en assouplissant nos positions en fonction de leur âge et envies. Ils n’ont pas le droit à aucun écran le matin et le soir après le dîner. L’accès est limité. Pas d’écrans les jours d’école (sauf le grand, j’explique pourquoi ci-dessous). Les autres jours, grand maximum 3 * 30 mn et un film en famille le samedi soir.

 

L’ado, 13 ans, est dans un collège numérique. Son Ipad est un outil de travail, collaboratif par moments, un espace de discussion avec ses profs, sur lequel il a ses livres. Il se sert d’application pour rendre son travail sous forme de documents style PowerPoint, de vidéos… (il est en plus dans une classe audio-visuelle cette année). Passionné de lecture, il passe énormément de temps sur la liseuse familiale. Il fait finalement peu de jeux vidéos pour un ado : 3 * 30 mn, trois fois par semaine. Il n’a pas exprimé l’envie d’aller sur les réseaux sociaux dont il ne comprend pas l’intérêt. Pour lui on n’y voit que des conneries, les vrais trucs sympas sont sur des sites !

 

La miss, 7 ans, n’aime pas trop les jeux vidéos. Son truc, c’est les dessins animés et les vidéos pour apprendre à faire des gâteaux sur Youtube Kids.

 

J’ai voulu en revanche recentrer les choses pour le second. Il aura 10 ans dans 2 mois et entrera au collège l’an prochain. Il est à un âge où il veut être comme les autres. Les copains sont autorisés à beaucoup plus d’écrans que lui ( = + de Youtube et de jeux vidéos essentiellement).

Alors on a beaucoup discuté, je lui ai parlé du droit à l’image notamment. Je lui ai parlé des effets sur la santé (notamment les maux de tête). J’essaie de limiter moi-même mes temps connectés. J’y vais quand ils font autre chose (ex. quand ils font du sport ou qu’ils sont eux même sur les écrans).

 

On a négocié, notamment sur Youtube qu’il peut regarder pour améliorer ses connaissances sur Minecraft (son jeu préféré depuis des mois).

 

Bioviva, j’aide mon enfant à bien gérer ses écrans

La proposition d’un jeu Bioviva sur la gestion des écrans est tombée à pic.

La boîte de ce jeu est composée de 10 activités ludiques, un guide parental, 1 poster Emploi du temps avec 96 autocollants et 2 dés en bois.

bioviva bien gerer les ecrans

Chaque livret d’activité comprend :

  • le nombre de participants requis
  • la durée approximative
  • des infos pour les parents (bénéfices, compétences et capacités sollicitées et développées)
  • la matériel à préparer
  • le déroulement
  • des conseils
  • des astuces pour aller plus loin (sites web et applications gratuites pour réaliser l’activité notamment).

 

Passons en revue les différentes activités !

Bricol’ à gogo : faire prendre conscience à l’enfant qu’Internet est une source pour créer des choses (gâteau, pâte à sel, origami etc).

Film de poche : faire réaliser à l’enfant un film en imaginant une histoire, en réalisant un storyboard, en préparant les décors et les costumes puis en filmant et en montant le film. Bioviva donne du reste des noms d’applications et logiciels gratuits pour faire tout cela.

Stop Motion : réaliser un petit film en stop motion.

Le Grand Tournoi : organiser un tournoi de jeux vidéos (les parents peuvent participer !).

Séance cinéma : organiser une séance cinéma dans son salon avec tickets, pop corn et tutti quanti ! (listes de sites pour choisir le film le plus adapté au plus jeune des enfants).

Chasse au trésor 2.0 : participer à une séance de chasse au trésor, événémentiel ou permanente, en ville ou dans un lieu culturel, faire du géocaching…

Des histoires par milliers : découvrir sur écran une histoire à écouter, à lire ou à regarder.

Mes cartes cadeaux : découvrir les outils de montage et de collage de photos pour créer des cartes à envoyer.

Je débranche : un challenge pour parents et enfants pour faire une digital detox. C’est ici qu’interviennent les dés. Le premier sert à déterminer le nombre de jours de cette détox virtuelle (de 3 à 10 jours). Chaque jour, le second dé est lancé et prédira le durée maxi d’écrans du jour (de 0 à 30 mn).

Mon super emploi du temps : il s’agit pour l’enfant de déterminer combien de temps il passe chaque jour sur les écrans pendant une semaine (matin, après-midi, avant le dîner, après le dîner). Au bout de la semaine, on fait le point et on voit ce qu’on pourrait faire même hors écrans. C’est là qu’on colle sur le poster emploi du temps des autocollants pour passer un contrat avec l’enfant (sport, jeux de société, visite à la famille, sommeil, sortie nature, jeux libres, quel écran et quelle durée).

 

Avant même d’avoir ce jeu, on utilisait déjà les écrans pour nos bricolages, écouter des histoires ou faire une séance cinéma.

J’ai apprécié la diversité des activités proposés, que j’ai trouvé très intéressantes et pas culpabilisantes pour les parents qui veulent que les écrans fassent partie de la vie des enfants à petites doses.

Nous n’avons pas encore eu le temps de tout tester. Je vais faire l’activité Je débranche pendant les prochaines vacances. Les enfants ont adoré Mes cartes cadeaux, Film de poche et Stop motion, activités qu’ils testaient pour la première fois.

Mercredi dernier, mon deuz a commencé à remplir son emploi du temps des écrans, on doit donc finir l’activité demain.

Comme tu vois, il est très concentré :

bioviva bien gerer les ecrans

 

En bref, on a adoré ce jeu Bioviva un peu différent de ceux qu’on connaissait de chez eux (on est fans des Défis Nature ;-)) pour appréhender les écrans autrement et mieux les gérer .

Pour en savoir plus, c’est par ici !

Bien gérer les écrans

Et chez toi, quel est le rapport aux écrans, tu penses bien les gérer, toi et les tiens ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
(Visited 26 times, 1 visits today)

Commentez sur Facebook

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.