BABI

J’ai un BABI à  la maison. C’est ma petite dernière de 18 mois (tu la vois au-dessus, elle avait quelques jours), ma WonderGirl. BABI c’est un terme à  la mode mais le concept n’est pas si nouveau. Des Bébés Aux Besoins Intenses, à§a a toujours existé. WonderKid en a été un. Il a attendu d’avoir soufflé sa première bougie pour nous faire de véritables nuits. On a quand même remis le couvert et WonderGirl est une BABI aussi.

Comment savoir si Baby est un BABI ?

WonderKid a fait ses nuits à  un an. Un fort eczéma qui le faisait se gratter jour et nuit, des otites à  répétition. La demande pour être dans les bras non stop. J’ai mis à§a sur le fait qu’il était le deuxième et qu’on vivait une époque familiale troublée (il devait y avoir de ça…mais pas que).

Puis un jour WonderGirl est arrivée. Deux grands frères au compteur mais une ambiance familiale meilleure, une maman apaisée par la grossesse. j’ai cru que ça serait différent.

A la naissance, WonderGirl m’a fait deux nuits de folie, tu connais si tu as allaité, ces nuits où Bébé est collé non stop à  ton sein. C’est souvent la deuxième nuit. Pas pour elle. La première nuit elle a subi les foudres de la sage-femme de service car elle ne me laissait pas me reposer (et surtout parce que moi je sonnais pour qu’on me la donne O_o ). Deuxième nuit, rebelotte. Je me vois me traîner pour la prendre tout contre moi. Toute la nuit.

Puis elle a dormi la nuit. Ses 4 premiers mois. Je vous dis pas les jalousies. Mais ils ne voyaient pas que je la berçais longtemps, qu’elle se réveillait pour un rien. Que j’étais obligée de la laisser dormir sur moi en journée quand j’étais épuisée de la bercer et qu’elle ne voulait pas de son lit, quand je devais m’occuper des garçons.

De 4 à  8 mois elle n’a plus dormi la nuit, le jour non plus sauf dans mes bras. J’ai révisé mon avis sur le cododo. On n’en pouvait plus de ce manque de sommeil.

Elle hurlait quand je la mettais dans le landau, quand je la mettais dans sa coque. En écharpe à§a allait même si mon dos criait de douleur.

J’en ai entendu sur ma future autonomie, sur tous mes failles d’éducatrice : « elle est comme à§a parce que tu n’es pas assez sévère, que tu l’allaites, que tu maternes (quelle idée de se mettre aux couches lavables pour un troisième), parce que c’est TA fille ». Merci bien. J’aurais aimé du soutien plutà´t.

Elle hurlait dès que ses frères faisaient trop de bruit, quand le facteur sonnait, quand il fallait passer l’aspi. Un sensibilité à  fleur de peau.

BABI dur dur pour l’autonomie ?

J’avoue j’ai eu un peu peur à  l’idée de la séparation, quand je devrais la confier pour retravailler. Et en même temps, hâte aussi à  l’idée de souffler en BMI (bonne mère indigne). Car à  part son père, personne ne voulait (ne pouvait) s’en approcher.

BABI entre à  la crèche

Enfin, pour être exacte, elle va en halte-garderie. Elle y va depuis ses 14 mois. Si tu as un BABI à  la maison pas encore gardé à  l’extérieur, tu vas retrouver le sourire. Car étrangement, ma BABI a fait une adaptation impeccable. Elle avait 14 mois. Chaque jour on a pu augmenter la durée de garde. En 15 jours elle a appris à  passer une journée loin de moi.

Comment j’ai fait pour que ça marche ? Pas grand’chose en fait. Je savais qu’elle y serait bien (son grand frère y était allé, je connaissais les dames). L’essentiel c’est elle qui l’a fait. Elle a trouvé en elle les ressources pour s’adapter à  sa nouvelle vie.

Bien sûr, certains jours, elle pleure, elle voudrait rester auprès de moi. Mais qui n’a pas envie certains jours de rester sous la couette alors qu’il faut aller bosser ?

Tout n’est pas facile pour autant. Il y a des domaines plus difficile à  gérer, pour elle comme pour moi, mes failles de maman, ses angoisses de BABI. Mais le temps fait petit à  petit son oeuvre. Je la vois progresser. Je me vois changer. Je grandis avec elle <3 Je t’en reparlerai de tout ça à  l’occasion.

Les BABI c’est une épreuve physique autant que mentale mais compensée par les câlins puissance mille. Je m’y rattache quand je suis découragée. Et je me dis que sa période BABI me manquera quand elle se fichera comme d’une guigne de sa vieille mère 😉

Ceux qui parlent « BABI » : Adventure Mom,

Enregistrer

Commentez sur Facebook