riviere

Source : FlickR

Buller, ce n’est pas vraiment de base dans mes réflexes. Je suis plutôt du genre à avoir une to-do list collée à intérieur de mes paupières, oui c’est moche non ? 😉 Si je me pose chez moi, je vois le truc à ranger, les paperasses à faire, le linge à mettre pendre, le truc à remonter dans les chambres. Et je peux te l’avouer, c’est pénible d’être comme ça ! Apprendre à buller est un objectif que j’ai depuis quelques semaines également.

Enfin pour être exacte, ce qu’il faut que j’apprendre, c’est à buller à la maison. Car mes mercredis sont souvent la liste des devoirs de CM1 et de CP à faire, les bains à donner, les repas à faire, dans le bon timing, parce que WonderBoy a aïkido au soir et qu’il faut que tout soit bouclé. Sans compter les lessives urgentes, la vaisselle à faire…Bref la vie de maman dans toute sa splendeur 😉

Je me force à me poser, un cappucino à la main ou à m’asseoir auprès d’eux au goûter, parler des copains, écouter WonderGirl chanter ses chansons yaourt crées de toutes pièces ou les comptines apprises en classe.

Je me suis forcée hier matin, à m’allonger sur mon lit et lire un peu alors que je venais de monter pour ranger mon linge. Juste cinq minutes pour m’évader, déstresser, avant de reprendre mes activités.

Là où en revanche, je n’ai pas trop de mal de buller, c’est en vacances, face à des paysages inconnus, en compagnie de mon chéri. Oui bizarrement, c’est quand il est là, le week-end et les vacances où il est présent que je m’autorise le plus à buller.

Et toi tu sais buller ?

*************************************************************************************************************************

C’était ma participation au rdv « un lundi parmi d’autre d’Alice et Zaza.

Module de commentaire Facebook.